• Les Katakana

    Le système d'écriture Katakana est le système d'écriture le moins utilisé en japonais. La raison de sa rareté est assez simple à comprendre: il n'est utilisé que pour écrire les mots d'origine étrangère, les noms de pays (à l'exception de la chine (中国) et la corée (韓国)), les onomatopées et les noms étrangers. Quand je dis étranger, comprenez "ni japonais ni chinois", car si vous avez suivi jusque là, vous savez que les noms et prénoms chinois sont écrits en kanji. Aucune modification n'est donc apportée à la graphie du nom/prénom. C'est au niveau de la prononciation que tout change... Mais les kanji ne sont pas l'objet de ce cours, nous verrons cela en temps voulu.

    Le fait que les japonais utilisent les katakanas pour transcrire les mots étrangers ne veut pas dire qu'ils ne savent pas lire nos chers caractères latins, juste que vous serez mieux vu par les locaux en écrivant votre nom en Katakana. Alors faites un petit effort, d'autant plus que ce système d'écriture est le plus facile à apprendre. 

    Mais comme le veut la coutume, le cours ne va pas commencer sans un petit historique. Vous rappelez-vous du fameux moine Kûkai? Il a été envoyé en chine par l'empereur pour recevoir l'investiture des écoles shingon chinoises. Durant son voyage, il a également été en Inde, où il apprit l'écriture sanskrit. Ce système d'écriture inspira beaucoup Kûkai, qui eut l'idée de moderniser le système d'écriture japonais en créant les Hiragana et Katakana, en s'inspirant à la fois du sanskrit et en prenant pour base les mannyôgana. (cf cours sur les Hiragana).

    Afficher l'image d'origine

    L'évolution des Mannyôgana aux Hiragana (gauche) et Katakana (droite)  (évolution à lire de droite à gauche pour une case)

     

    En voyant ce tableau, quelque chose surprend immédiatement: il n'y a eu aucun système intermédiaire entre les Mannyôgana et les Katakana. Lors de la mise en place de ce système par Kûkai au IXe siècle, ils n'avaient qu'une seule utilisation: la transcription des sutras (textes religieux bouddhistes, écrits en Kaishû (楷書) : système d'écriture chinois traditionnel). A l'époque, l'apprentissage du chinois était réservé à l'aristocratie et aux moines, un peu comme pour le latin en Europe. L'invention des Katana permit donc de démocratiser la religion bouddhiste au petit peuple, faisant fleurir de nouvelles écoles un peu partout au Japon.

    En 1549, François Xavier et ses missionnaires jésuites débarquèrent au Japon dans l'optique de les convertir au christianisme. Même si leur évangélisation fut un échec cuisant et aboutit à la persécution des chrétiens au Japon, ce fut l'un des premiers contacts entre les européens et les japonais.  L'utilisation de ce système d'écriture alors ensuite étendu à la transcription des prénoms et des mots occidentaux, comme キリスト (le christ). L'utilisation des katakana restait donc essentiellement dans les textes bouddhistes. 

    Toutefois, même avec l'apparition de nouvelles technologies importées d'occident, la langue japonaise fit fi de l'écriture en katakana et s'efforça de "japoniser" les mots en leur trouvant un sens en kanji. C'est le cas notamment de 車 (kuruma = voiture)、電車 (densha = train)、電気 (denki = électricité, lampe). 

    L'année 1945 marqua la fin de cette inventivité linguistique. A la place de mots "japonisés",  de nombreux mots d'origine anglo-saxonne transcrits en katakana firent leur apparition dans la langue japonaise, comme コンピューター (ordinateur), カード (carte), エアコン (air conditionné), et tant d'autres... Alors les gens qui sont bons en anglais, frottez vous les mains, vous aurez quelques mots transparents... Enfin ne vous frottez pas trop les mains, je le rappelle, l'utilisation des katakana est relativement limitée. 

     

    Maintenant que l'histoire des Katakana n'a plus de secret pour vous, nous allons pouvoir nous concentrer sur les aspects plus techniques. 

    Afficher l'image d'origine

    Le tableau tant attendu des Katakana, et avec l'ordre des traits, que demander de plus?

    Remarque: L'utilisation des Katakana WI et WE est obsolète. Ils s'écrivent désormais respectivement ウィ et  ウェ

    L'avez-vous remarqué? Le nombre d'Hiragana et de Katakana est sensiblement le même! Cela n'a rien de surprenant, étant donné qu'ils viennent de la même base, rappelez-vous. Le côté positif de la chose est que les règles qui s'appliquaient aux Hiragana s'appliquent également aux Katakana. 

    Vous remarquerez également de nombreuses ressemblance entre certains hiragana et katakana qui vous aideront grandement à les apprendre! C'est le cas par exemple pour ni (に en hiragana, ニ en katakana) et ka (か en hiragana, カ en katakana). Malheureusement, comme rien n'est simple, vous aurez aussi des faux amis comme l'hiragana de se (せ) et le katakana de sa ( サ) qui se ressemblent! 

    Mais de toute évidence, les katakana suivants vous donneront envie de vous jeter par la fenêtre: 

    ソ : SO

    ン : N

    シ : SHI

    ツ : TSU

    Mais pas de panique...!!! 

    Le SO est moins incliné que le N , possède un trait plus long. Le trait du bas du SO est légèrement recourbé.
    Le deux traits du SHI sont inclinés alors que ceux du TSU sont droits. Le trait du bas du TSU est légèrement recourbé. 

    En espérant que cela vous aide!

    Les DAKUTEN (")

    L'ajout du dakuten " à un katakana permet de changer le son de certains katakana (indiqué entre parenthèses)

    カ(ka), ケ(ke),  キ(ki),  コ (ko), ク(ku) => ガ(ga), ゲ(ge), ギ(gi), ゴ(go), グ(gu)

    タ(ta), テ(te), ト(to), ツ(tsu) => ダ(da), デ(de), ト(to), ヅ(dzu)

    サ(sa), セ(se), シ(shi), ソ(so), ス(su) => ザ(za), ゼ(ze), ジ(ji),ゾ(zo), ズ(zu)

     

    ハ(ha), ヘ(he), ヒ(hi), ホ(ho), フ(fu) => バ(ba), ベ(be), ビ(bi), ビ (bo), ブ(bu)

     Les HANDAKUTEN (°)

    L'ajout du handakuten ° à un katakana permet de changer le son (indiqué entre parenthèses)

     

    ハ(ha), ヘ(he), ヒ(hi), ホ(ho), フ(fu) => パ(pa), ペ(pe), ピ(pi), ポ(po), プ(pu)

     

    _ Syllabes doublées (ッ)

    La présence d'un petit tsu indique la présence d'une syllabe doublée. La syllabe suivant le petit tsu est doublée.

    Exemple:  ベッド => be ddo

     

    _ Associations de Katakana

    Tous les Katakana ne peuvent pas être associés ensemble. Cela n'est possible qu'avec les Katakana se terminant par i (soit キ、チ、シ、ミ、リ、ニet leurs dakuten/handakuten associés) et une syllabe commençant par y (soit ヤ、ヨ、ユ) 

    exemple: キャ (kya) キョ (kyo)

     

    _ Faire une voyelle longue (ー)  !! EXCLUSIVITE KATAKANA !!

     

    Pour faire une voyelle longue, attention, ce n'est pas comme vous avez déjà appris avec les Hiragana. L'utilisation de ce caractère ー permet d'allonger la syllabe qui le précède. 

    Exemple: コンピューター = konpyûtâ (ordinateur)

     

    Vous voilà maintenant maître des hiragana et des katakana! Vous êtes sur la bonne voie! Il faut maintenant continuer à pratiquer en allant sur les sites japonais par exemple. Si vous avez des questions, n'hésitez pas, je me ferais un plaisir de vous répondre. 

    Pour que vous puissiez réviser vos katakana, de l'exercice s'impose:

    Exercice: Transcrire en rômaji et trouver si possible leur sens

    パソコン 、ボール、トランク、デパート、コンビニ、ベッド、エアコン、プール、トイレ、フランス、アメリカ、ドイツ、コンピューター、チョコレート、ビール、パン

    Réponse :  pasokon (ordinateur portable), booru (balle), toranku (valise), depaato (centre commercial), eakon (air conditionné), konbini (nom d'une chaîne de supermarché japonais), puuru (piscine), toire (toilettes), furansu (france), amerika (amérique), doitsu (allemagne), konpyuutaa (ordinateur), chokoreeto (chocolat), biiru (bière), pan (pain)

    Exercice: Ecrivez votre prénom en Japonais et mettez-le en commentaire!

    お名前は何ですか?(O namae wa nan desu ka = Quel est votre nom?)

     

    Afficher l'image d'origine

    En parlant de prénoms , voici la liste des prénoms japonais les plus répandus au Japon en 2011! On retrouve Hiroto chez les garçons et Hina chez les filles ... à vous de lire le reste!

     

     Le prochain cours portera sur les Kanjis! C'est un assez gros morceau, mais après les avoir vus nous en aurons fini avec l'écriture et nous pourrons enfin nous adonner à formuler des phrases en japonais! Super, non? D'ici là portez vous bien! 

     

    またね

    侍猫

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Roolio
    Lundi 8 Mai à 11:47
    Comment tu écris Jules parce la syllabe ju et le n'existe pas
    2
    Roolio
    Lundi 8 Mai à 12:23
    Moi je l'écrirais jiyurresu
      • Mardi 9 Mai à 21:35

        Euh... si, la syllabe ju est JI (ジ) + YU (ユ) = ジュ (cf cours sur les Hiragana, partie "associations d'hiragana". C'est la même chose pour les katakana.)

        Jules en katakana s'écrit ジュールズ (juuruzu)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :