• Image result for le meurtre du commandeur"

    Messieurs, Damoiselles, je pense que nonobstant vous allez apprécier, dame oui !

     

     

    Nom: Le Meurtre du Commandeur

    Auteur: Haruki Murakami

    Nombre de tomes : 2

    Genre: Fiction littéraire

     

    Synopsis: L'histoire commence dans le fracas lorsque Yuzu, la femme du narrateur, lui annonce sa volonté de mettre fin à leur relation et de divorcer. Celui-ci s'embarque alors dans une période d'errance en voiture où il arpente différentes villes du Japon, allant de Tokyo jusqu'à la préfecture de Miyagi. Cette période houleuse prend fin lorsque son ami de l'école des beaux arts Masahiko lui propose de garder la demeure inoccupée de son père, le célèbre peintre Tomohiko Amada. Le narrateur accepte et s'installe donc à Odawara, petite ville de campagne paisible. Il prend peu à peu ses marques dans l'antre de l'illustre Amada en écoutant ses vinyles et en s’imprégnant de l'atmosphère de son atelier. Alors qu'il était habitué à tirer le portrait de riches chefs d'entreprise pour gagner sa vie du temps où il vivait encore avec Yuzu, le narrateur se recentre au fil du temps sur l'essence de son art tout en donnant des cours de peinture.

    Après quelques jours passés dans la demeure de l'artiste, il fait une découverte singulière au grenier: une toile enveloppée dans un drap."Le Meurtre du Commandeur", cette pièce maîtresse de l’œuvre d'Amada n'ayant pourtant jamais été dévoilée au grand jour semble faire référence à l'Opéra de Mozart Don Giovanni. Pourquoi cacher un tel chef d’œuvre ? Quel sens y donner ? Autant de questions qui obsèdent le narrateur...

    Bien qu'il pensait en avoir fini avec les portraits, un certain Menshiki lui demande de lui peindre son portrait contre une somme dépassant tout entendement. D'abord hésitant, il se lance tout de même dans la réalisation de ce fameux portrait, mais ressent rapidement un blocage... Qui est donc ce mystérieux personnage ? Pourquoi tient-il tant à ce que le narrateur fasse son portrait ?

    Et quel est ce son de cloche qui se met à tinter chaque nuit ?

    Alors que tout semble partir sur des bases on ne peut plus ordinaires, vous serez transporté avec le narrateur dans un fantastique voyage initiatique où les évènements mystérieux ne cesseront d'aller crescendo !

     

    Les points forts:

    Malgré une certaine succession d'évènements prosaïques dans certains passages, nous sommes tenus en haleine par les évènements mystérieux et les multiples interrogations qui surgissent pendant la totalité de l’œuvre. Il ne font d'ailleurs que renforcer le suspense !

     

    Les points faibles:

    Peu de points faibles me viennent en tête à la lecture des deux tomes... L'univers onirique de Murakami ne vous laissera pas indifférent: soit on accroche, soit on n'accroche pas du tout. J'ai pu voir des avis vraiment disparates sur le net... Alors laissez vous tenter ! Néanmoins, les plus jeunes d'entre nous ne pourront peut-être pas saisir toute la portée de l’œuvre.

     

    A ne pas manquer si...

    - Vous êtes déjà un fan invétéré des romans de Murakami. D'ailleurs, qu'est-ce que vous faites encore là ? Vous êtes déjà en retard, le roman est sorti en 2017.

    - Vous aimez le genre fantastique.

    - Vous êtes peintre, artiste au sens large, ou tout simplement sensible à la question de l'inspiration artistique.

    - Vous continuez à vous creuser la tête sur certaines questions après votre lecture. Il ne fait nul doute que vous aimez les questions métaphysiques.

     

    Passez votre chemin si...

    - Lorsque l'on vous dit "il faut lire entre les lignes"' vous répondez "entre les lignes il n'y a que du blanc !"

    - Vous n'aimez pas le genre fantastique.

     

    Avis personnel:

    Que dire sur cette dernière perle de Murakami ? Pour ma part, j'ai découvert le livre en librairie par hasard, et ce fut une belle découverte ! J'ai pu voir un peu partout sur le net que Murakami avait un style qui pouvait laisser sur le carreau certaines personnes, en particulier pour Le Meurtre du Commandeur. En ce qui me concerne, j'ai trouvé que le début de l'histoire était assez calme et peu mouvementé jusqu'à l'entrée en scène du fameux Menshiki, qui propulse l'histoire dans une toute autre dimension... et c'est à partir de ce moment que je me suis senti véritablement immergé dans l'histoire. Je ne compte plus les soirées où un "juste...un...dernier....chapitre" m'a mené à lire jusque 3h du matin (voire même de m'endormir avec mon livre dans la main... pas pratique pour retrouver la page). C'est un roman bien immersif où vous aurez parfois l'impression d'être là, assis tranquillement dans un canapé en sirotant un whisky et en écoutant de l'opéra tout en parlant à votre voisin Menshiki de choses et d'autres.

    En toute honnêteté, j'ai eu beaucoup de difficulté à écrire cette catégorie "avis personnel", car nous avons affaire ici à un roman bien singulier, qu'il est difficile de résumer en quelques paragraphes. Comme le narrateur, j'ai eu dans un premier temps un blocage avant qu'un petit homme d'environ 60 centimètres n'apparaisse dans mon bureau et me dise: "Nenni Messieurs, il ne faut point que tu mettes ce commentaire en avis personnel, ô que oui ! Essayer d'écrire un avis sans jeter cul-sec ton ressenti général d'abord, c'est comme si tu essayais de faire flotter une passoire sur l'eau. Faire flotter un truc sur l'eau, c'est absolument catégoriquement impossible pour quiconque. Je dis ça pour ton bien, Messieurs, vaut mieux s'en abstenir, dame oui !". Vous le trouverez par conséquent à la fin de l'article... merci petit homme ? Mais reprenons cet avis personnel...

    Le Meurtre du Commandeur vous fera vous questionner sur des sujets philosophiques tels que l'inspiration et la création artistique, la frontière entre réel et irréel, la vérité et la mort, mais vous fera également bien rire dans certaines situations. J'ai trouvé le personnage de Menshiki fort attachant dans la mesure où pour un problème donné, il n'hésitera pas à sortir du cadre et prendre la tangente pour arriver à ses fins, le tout en  bousculant un peu le narrateur qui s'inscrit plutôt dans un immobilisme.

    En conclusion, Le Meurtre du Commandeur, c'est deux tomes à dévorer sans modération (mais pas trop vite non plus, tout de même, laissez-vous le temps de réfléchir sur ce que vous avez-lu, voire même parfois de revenir en arrière sur certains sujets) ! Comme promis, je vous laisse sur un commentaire édulcoré de spoilers qui vous donnera j'espère encore plus envie de lire le livre ! Je vous invite d'ailleurs à rebondir sur ce commentaire dans les commentaires (même si cela paraît redondant vu comme cela) pour donner votre avis et votre ressenti sur certains aspects, par exemple... que représente pour vous l'homme à la Subaru Forester Blanche ?

     

    Commentaire:

    Le Meurtre du Commandeur nous plonge dans l'histoire d'un narrateur sans nom, qui ironiquement s'apparente plutôt à un spectateur qu'à un acteur de sa propre existence. Bien qu'on puisse attendre d'un peintre une sensibilité et un sens de la perception accru; dès les premières pages; celui-ci se fait abandonner par sa femme dans une scène absurde où tout dialogue semble rompu. Aucun éclat de colère, pas de débat, ni questionnement ni justification, les évènements coulent comme emportés dans les rapides d'une rivière. D'un point de vue artistique, le narrateur vit également une existence où il se positionne en tant qu'esclave de son propre art, à savoir exécuter des portraits sans grande inspiration. En dépit de son envie de se recentrer sur l'art abstrait, il se retrouve malgré lui confronté à peindre le portrait de son voisin Menshiki. Le thème de l'inspiration artistique est omniprésent dans les deux tomes: c'est avec curiosité que l'on suivra le narrateur tenter de saisir l'essence de ses différents modèles: d'abord le riche et assuré Menshiki, l'énigmatique Homme à la Subaru Forester blanche, l'obsédante fosse et enfin son élève Marie.

    Dessiner quelqu'un, c'est comprendre et interpréter celui qui est face à vous. Non pas avec des mots, mais avec des lignes, des formes, des couleurs.

    Là encore, le rôle du narrateur sera confus dans la création artistique. Certes, il s'appropriera et s'impliquera beaucoup plus dans ces créations qu'à l'époque où il était portraitiste. Mais est-il vraiment maître des toiles qu'il réalise ? Cette assertion est parfaitement discutable compte-tenu du fait que les œuvres elles-mêmes s'adressent à lui, notamment dans le cas de l'Homme à la Subaru Forester blanche où il en vient à ne même plus oser regarder la toile en face. Il ne faut également pas oublier le rôle prépondérant du Commandeur, en tant qu'Idée, dans la réalisation de ces portraits.

     

    La rencontre de Menshiki marque un tournant dans l’œuvre avec la découverte de la peinture d'Amada. C'est à partir de ce moment que des phénomènes surnaturels commencent à faire irruption, menant à des situations abracadabrantes dont Menshiki sera le catalyseur (la découverte de la fosse, l'apparition du Commandeur...). L'homme se montre en apparence imperturbable et, par opposition avec le narrateur, en maîtrise totale de son existence. Pourtant, à l'instar du Chat de Schrödinger, celui-ci se révèlera prisonnier par la contingence d'un évènement. Vaut-il mieux savoir ? Ne pas savoir ? Est-il vraiment sage de rester dans un état de flottaison où l'évènement est à la fois vrai et faux ?

    Dans ce monde, il y a certainement des choses qu'il est préférable de continuer à ne pas entendre.Toutefois, on ne peut rester éternellement sans entendre. Quand vient le temps, aussi hermétiquement qu'on se soit bouché les oreilles, le bruit fait trembler l'air et s'enfonce dans le cœur de l'homme. Il est impossible de l'en empêcher. Si vous ne voulez pas qu'il en soit ainsi, il ne vous reste qu'à aller dans le monde du vide.

    Il est d'ailleurs souvent question dans le roman de la frontière entre le réel et la métaphore, entre le vide et le rien. Dans certains passages, le narrateur se questionne sur ce qui est vraiment réel ou ne l'est pas. Qu'est-ce qui détermine la réalité ? Qu'est-ce qu'être soi ? On retrouvera d'ailleurs aussi une résonance du thème de la mort associée au réel/métaphorique. Le déchirement provoqué par le décès de sa soeur Kômi conté au début de l’œuvre est assez central pour le narrateur: il y fera d'ailleurs référence pour les femmes qui joueront un rôle important dans sa vie. Ainsi la rupture initiale avec Yuzu pourrait être vue comme une sorte de mort métaphorique ?

    Dans le silence des bois, je pouvais presque percevoir jusqu’au bruit de l’écoulement du temps, du passage de la vie. Un humain s’en allait, un autre arrivait. Un sentiment s’en allait, un autre arrivait. Une image s’en allait, une autre arrivait. Et moi aussi, je me désintégrais petit à petit dans l’accumulation de chaque moment, de chaque jour, avant de me régénérer. Rien ne demeurerait au même endroit. Et le temps se perdrait. Un instant après l’autre, le temps s’écroulait puis disparaissait derrière moi, comme du sable mort. Assis devant la fosse, l’oreille aux aguets, je ne faisais qu’écouter le temps mourir.

    Ces quelques pistes constitueront une éventuelle base de questionnement au cours de votre lecture. J'aimerais beaucoup en ajouter, mais il sera bien mieux d'explorer la suite par vous mêmes ! D'ailleurs, lorsque vous aurez fini, n'hésitez pas à entamer une discussion métaphysique avec moi, j'adore ça. 

     

    J'espère que cet article vous aura donné envie de lire les livres ! Continuez à vous amuser sur Samurai Neko no Nihongo !

     

    またね

    侍猫

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Concours de dessin Heisei/Reiwa

    Même Yoshihide Suga pense que Samurai Neko est une bonne idée pour l'ère Reiwa!

     

    Oyez oyez, braves dessinatrices et dessinateurs!

     

    Voilà un certain temps que Samurai Neko no Nihongo ne vous avait pas gratifié d'un de ses célèbres concours de dessin. Mais face à une occasion pareille, il aurait été difficile de faire autre chose. Pour ceux qui auraient boudé le blog ce mois d'Avril, il est toujours temps pour vous de vous mettre à jour sur l'actualité japonaise en lisant cet article. En effet, je parle bel et bien de la transition entre l'ère Heisei et l'ère Reiwa! Le 1er Avril, la nouvelle a été lancée par le gouvernement japonais: l'ère Heisei, qui a commencé le 7 Janvier 1989, prendra fin ce 1er Mai, laissant place à l'ère Reiwa.

    Eh oui, si vous avez entre 0 et 30 ans à l'heure actuelle, vous faites bel et bien partie de la génération Heisei. De nombreuses choses se sont passées au Japon pendant ce laps de temps, et je ne doute pas que vous serez inspiré par quelque chose. Mais rassurez-vous, si vous avez 31 ans, nous ne vous considèrerons pas comme un vieux de la génération Shôwa (les gens entre 31 et 93 ans), le concours est ouvert à tous les gens qui ont vécu un fragment d'Heisei plus ou moins important dans leur vie...

     

    Que dessiner, alors?

     J'ai toujours l'habitude de vous proposer des sujets larges, mais pour le coup vous aurez vraiment le champ libre. Néanmoins, il y a toujours un cadre au concours, comme toujours.

    Que vous soyez nostalgique de votre vécu de l'ère Heisei ou enthousiaste à la vue de l'ère Reiwa, ce sont ces douces pensées qui guideront votre crayon... Qu'est-ce l'ère Heisei/Reiwa avec Samurai Neko?

    Encore une fois, le thème vous étant donné est volontairement très libre pour vous donner une large marge de manœuvre. Libre à vous de mixer ce qu'exprime pour la nostalgie de l'ère Heisei ou la vue de l'ère Reiwa. Il ne faut pas se sentir rebuté par ces noms d'ère et plutôt penser à des évènements qui vous ont marqué ou alors à ce que ce changement d'ère vous évoque. Et comment insérer Samurai Neko dans tout ça...? Je fais confiance à votre imagination débordante!

    Comme toujours, n'oubliez pas que la victoire est accessible à tous: la beauté des graphismes est une chose, mais l'originalité du dessin n'est également pas négligeable. Ce seront les internautes qui vont se charger de désigner quel est leur dessin préféré.

    Comme d'habitude, le support est libre, alors votre seule limite sera votre imagination et votre créativité.

     

    Déroulement du concours: 

    30/04: Ouverture des inscriptions au concours. Pour vous inscrire, il suffit d'annoncer que vous voulez participer en postant un commentaire sur cet article. 

    20/05: Fin des inscriptions et création du sondage. Le lien du sondage sera envoyé sur cette page, vous pourrez alors voter pour votre candidat préféré. 

    27/05: Fin des votes et publication des résultats.

    A l'issue du concours, le gagnant verra son dessin ajouté à la liste des dessins gagnants du concours (sur le menu latéral) et verra son œuvre apparaître sur le blog.

     

    Comment répondre au sondage?

    Avant de commencer cette rubrique, je tiens à m'excuser en avance de l'affront que je vais faire à tous les gens qui savent classer des objets entre eux. Malheureusement, ayant reçu des résultats plus que surprenants lors du premier concours, je me dois de faire une petite piqûre de rappel.

    Il vous sera demandé de classer les participants par ordre de préférence (c'est à dire du plus apprécié au moins apprécié). Je tiens à rappeler qu'aucun doublon ne sera toléré: même si vous adorez le candidat "A", placer "A" dans toutes les positions du classement ne le fera pas gagner car votre vote sera compté comme nul. Merci d'avance!

     

    Informations utiles: (changent au cours du temps)

    Nombre de participants: 1

    - Micmoutt

     

    Si vous rencontrez un quelconque problème ou avez des questions à propos du concours, n'hésitez pas à me prévenir via mail ou commentaire. Je me ferai une fois de plus un plaisir de vous répondre, comme toujours, alors n'attendez plus et... à vos crayons!

    En attendant, continuez à passer du bon temps sur Samurai Neko no Nihongo!

     

    またね

    侍猫

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  • Hommage à Wowaka

     

    Le 05 Avril 2019, c'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Wowaka d'une insuffisance cardiaque à l'âge de 31 ans. Célèbre compositeur Vocaloid et chanteur/guitariste du groupe Hitorie, il aura marqué toute une génération par son œuvre musicale. Je ne pense pas vraiment me tromper en disant que tout fan de Vocaloid qui se respecte aura difficilement pu passer à côté des chansons de Wowaka. Pour ma part, j'ai découvert sa musique dans un Nikonikoranking avec World's End Dancehall, un soir de décembre 2010, et j'ai tout de suite accroché tant à son style musical, qu'au style graphique unique des illustrations de ses vidéos. Nous avons chacun notre petite histoire avec ses chansons...

    Si j'écris aujourd'hui cet article, c'est pour rendre hommage à ce grand nom de la musique Vocaloidienne qu'est Wowaka.

     

    Biographie de Wowaka:

    • Les débuts (2009-2010):

    Wowaka est né le 4 Novembre 1987 à Kagoshima. Ses premiers pas dans le monde de la musique commencèrent lors de ses années collège, et il commença à jouer en troisième année de lycée (l'équivalent de l'année de terminale en France), où il était guitariste d'un groupe de rock dans son école. Même si les oeuves de Wowaka sont marquées par un style électronique, il était plutôt porté vers la musique rock avec des groupes comme ROCKIN'ON ou POLYSICS dans sa jeunesse.

    Son premier contact avec Vocaloid fut en décembre 2008, lorsqu'il écouta Last Night, Good Night de livetune. Il fut alors surpris d'apprendre que la chanson n'était l’œuvre que d'une seule personne. La chanson était belle, et la voix aussi. En y regardant de plus près, il comprit qu'Hatsune Miku n'était pas une personne de chair et de sang mais bien un personnage incarné par une voicebank d'un logiciel de synthèse vocale: Vocaloid 2. Mais ce qui rend Hatsune Miku unique est bel et bien sa voix, qui a charmé l'artiste. Il pensait au départ qu'il existait une sorte de "comité de compositeurs pour Hatsune Miku", mais se rendit vite compte qu'il n'en était rien... Juste des individus venant des 4 coins du Japon, se débrouillant eux-mêmes pour créer leurs chansons! Vocaloid a tenté plus d'un producteur à l'époque par sa "facilité": il  suffisait en effet de savoir utiliser un DAW (Digital Audio Workstation, tels que Presonus ou Ableton...etc) et le logiciel Vocaloid 2.

    La période précédant l'arrivée de Wowaka dans le monde de Vocaloid marqua l'arrivée de nombreux pionniers, entre autres:

    - DECO*27 (Boku mitai na kimi, kimi mitai na boku - Oct. 2008)

    - Hachi (O Hime sama wa denshi oto de nemuru - Mai 2009)

    La concurrence était rude entre les producteurs. Le fait qu'ils utilisaient tous Hatsune Miku rendaient les choses particulières. Il ne s'agissait pas seulement de musique, mais aussi de savoir retirer le meilleur de Miku. Dans son interview du 22 août 2017 avec DECO*27, il déclare:

    Alors que je n'étais qu'un étudiant, j'ai senti une aura de lumière dans les chansons de DECO*27 et pensais "Je vais me battre avec mon propre style, et devenir encore plus célèbre que ce mec!"

    C'est ainsi que le 11 Mai 2009; après avoir quitté le groupe dans lequel il était; que Wowaka publia sa première chanson Vocaloid, グレーゾーンにて (Gray zone ni te , signifiant "Dans la zone grise") sur Nikonikodouga.  Cette chanson lui valut d'entrer au Vocaloid Dendou (vidéos comptabilisant plus de 100000 vues). Il est alors connu à l'époque sous le nom de 現実逃避P, qui signifie: "Echapper à la réalité". Il a choisi se nom alors qu'il était encore un étudiant en pleine période d'examens, et se disait: "c'est bien d'avoir un échappatoire à la réalité!"

    Wowaka justifie le style de ses vidéos en expliquant qu'il voulait que les gens se concentrent en premier lieu sur la musique. De plus, il voulait montrer une certaine individualité avec ce style, et pensait qu'il valait mieux mettre une image que faire une vidéo qui ne serait pas tout à fait en phase avec les paroles.

    グレーゾーンにて (Gray zone ni te)

    試験前の自分の気持ちそのままの歌ですw
                                                ――Wowaka

    "C'est la chanson qui retranscrit le sentiment que j'ai avant les examens lol"

     

    Le 24 Mai 2009, il enchaîne avec テノヒラ (Tenohira, signifiant "Paume de la main"), qui entra également au Vocaloid Dendou. Dans cette chanson, Wowaka évoque l'idée d'un être aimé disparu pour qui il a toujours des sentiments forts: "Dans ce quotidien où je ne fais que penser à la paume de ta main, j'ai envie de pleurer". Il est d'ailleurs difficile de savoir si cette personne est encore vivante.

     

    テノヒラ (Tenohira)

    いなくなってしまったひとへ。
                         ――Wowaka

    "A ceux qui sont partis."

     

    Le 07 Juin 2009, Wowaka publie ラインアート (Line art, signifiant "dessin au trait").

    ラインアート (Line art)

    っぽい曲を作ろうとしたらこんなんなっちゃいました。大好き!
                                                                                      ――Wowaka
    "Voilà que ça a donné quand j'ai essayé de faire une chanson estivale! J'adore l'été!"

     

    Le 16 Juin 2009, c'est とおせんぼ (Toosenbo, signifiant "je te barre la route" qui explosa les records établis par l'artiste en entrant au Vocaloid Densetsu (plus de 10000000 vues). Le mot 通せんぼ vient de 通すqui signifie "passer" et de 坊 qui veut dire "enfant". C'est d'ailleurs un mot enfantin pour dire "barrer la route".

    とおせんぼ  (Toosenbo)

    勢いで作ってしまったツンデレテーマ的な。
                                                  ――Wowaka

    "Créé dans un élan, le thème des Tsundere."

     

    Le 13 Juillet 2009, Wowaka enchaîna avec 僕のサイウ (Boku no sainou, qui signifie "Mon talent") qui entra également au Vocaloid Dendou. Ici, face aux jours normaux révolus et aux gens ordinaires, une volonté de "se remplacer" apparaît, mais cela rend triste quelqu'un.

    僕のサイウ (Boku no sainou)

                                                 ふつうって、良いよね!「ふつう」を想う歌です。                                        
                                                               ――Wowaka
    "La normalité vous dites, c'est bien! C'est une chanson qui fait penser à "La normalité""

     

    Le 30 Août 2009, il publia 裏表ラバーズ (Ura omote lovers, qui signifie "Amoureux opposés"), qui entra également au Vocaloid Densetsu. Lors de son interview du 13 Février 2010, Wowaka souligne le fait qu'il désirait créer une chanson impossible à chanter pour un humain. Cependant, contre toute attente, quelques jours après la publication de sa vidéo, les covers se sont multipliés sur Nikoniko Douga!

    L'interprétation la plus commune de la chanson est la description de la confusion d'une fille amoureuse ou le chaos de la vie d'une fille tombée enceinte. Elle serait tombée amoureuse d'un homme qui l'utilise juste pour le sexe. Après s'être rendu compte qu'elle était enceinte, il la quitte et cette dernière essaye de combler le vide avec d'autres personnes.

    Néanmoins, certaines rumeurs attestent que Wowaka n'est pas d'accord avec cette interprétation et qu'Ura Omote Lovers ne traite que du dilemne amoureux.

    裏表ラバーズ (Ura omote lovers)

    最初から最後までまくし立ててるのでだいぶやかましくなっております。
                                                                                 ――Wowaka
    "Comme elle parle du début à la fin, ça devient un peu bruyant"

                                                                           

    Le 23 Octobre 2009, il enchaina avec ずれていく (Zureteiku, qui signifie "Déphasé"), qui entra également au Vocaloid Densetsu. Nous avons affaire ici à une Miku qui dit qu'un corps a disparu et qu'elle va s'enfuir entretemps. Elle semble totalement déphasée et essaye de se mettre en phase, en vain. Cette chanson pourrait signifier qu'une personne fait des choses simples que les gens ne comprennent pas et pensent que la personne fait mal. A force d'être continuellement mal comprise, Miku commence à essayer de faire comme les autres mais les gens ne font que la questionner encore plus. Elle finit par abandonner car elle est incomprise peu importe si elle fait les choses bien ou mal.

    ずれていく  (Zureteiku)

                               行きっぱなしで帰ってこない、そんな感じの短い曲です。                                                        
                                     ――Wowaka

    "C'est une courte chanson qui donne le sentiment que cela continue d'avancer sans revenir"

     

    Le 02 Décembre 2009, Wowaka publia 積み木の人形 (Tsumiki no ningyou, qui signifie "Poupée de blocs de construction"), qui entra au Vocaloid Dendou. Bien que l'interprétation est difficile, un certain sentiment de solitude émane de cette chanson.

     積み木の人形 (Tsumiki no ningyou)

    ■8作です。人形が踊ってるイメージで作りました。
                                                             ――Wowaka

    "C'est ma huitième chanson. Je l'ai faite avec l'image d'une poupée qui danse."

     

    Le 14 Février 2010, il enchaina avec  ローリンガール (Rolling girl, qui signifie "Fille qui roule"), qui entra au Vocaloid Densetsu. Même si les paroles sont plutôt vagues, la chanson parle d'une fille aux rêves lointains qui ne fait que constamment être en échec, où l'échec est comparé à "rouler. Même si son but est lointain et qu'elle préfèrerait plutôt stopper sa respiration, elle finit par être confortée par quelqu'un.  

     ローリンガール  

    ■9作です。今度は転がる話。
    ひさしぶり?のバンドサウンドです
                                         ――Wowaka

    " C'est ma neuvième chanson. C'est une histoire qui roule en ce moment.
    Cela faisait un long moment? C'est le son de la bande"

     

    Le 18 Mai 2010, Wowaka publia   ワールズエンド・ダンスホール (World's end dancehall, qui signifie "Salle de danse de la fin du monde"), qui entra également au Vocaloid Densetsu. C'est l'une des chansons les plus notables de sa carrière. Les paroles sont vagues et ouvertes à une grande variété d'interprétations.

     

    ワールズエンド・ダンスホール (World's end dancehall)

    ■10作です。狭い部屋で踊れるような曲を作りたくてがんばりました。
    ルカさんもよろしくお願いします
                                                                                           ――Wowaka

    "■ C'est ma dixième chanson. J'ai fait de mon mieux pour faire une chanson que je pourrais danser dans une petite pièce.
    ■ Luka, aussi, ravi de faire ta connaissance"

     

    •  Moments difficiles (2011):

      

    Le 02 Mai 2011, Wowaka publia  アンハッピーリフレイン  (Unhappy refrain qui signifie "Refrain malheureux"), qui entra au Vocaloid Densetsu.L'album du même nom, datant du 18 Mai 2011, a été le premier a être labellisé BALLOOM. Ce label a été créé indépendamment par plusieurs producteurs Vocaloid (Agoaniki, Fullkawa Honpo, Sukoppu, Nanou, Toku P, Wowaka et Kenshi Yonezu).

    Malgré ce succès, elle fut l'une de ses dernières chansons Vocaloid. Elle fut suivie d'une période noire pour l'artiste. Après avoir réalisé Unhappy refrain, il commença à se dire qu'il avait fait plus ou moins le tour de la sensation de poster des chansons Vocaloid.

     

    アンハッピーリフレイン   

    ■おっぶりのです。
    ■2011.05.18 発売の表題曲です。
                               ――Wowaka

    "■ Bonjour, cela faisait longtemps.
    ■ C'est le titre en tête d'affiche de l'album du 18/05/2011."

     

    Lors de cette période, Wowaka ressentit que quelque chose avait changé en lui. Il avait l'impression de brasser du vent, même si ses chansons allaient être écoutés sur la scène Vocaloid. Dans son interview du 22 août 2017 avec DECO*27, il déclare:

    Mes chansons commençaient à faire leur bout de chemin, mais qu'étais-je en train de faire? Assez vite, je pensai: "Peut être que chanter avec mon corps en chair et en os était le seul moyen de me sauver?". C'est une des choses qui me poussa à fonder Hitorie. Ce n'est pas que je regardais la scène Vocaloid objectivement, mais je me sentais plutôt comme un aveugle: "Moi, moi, moi...et moi??"

    Avec ce train de pensée, sa vie sociale commença a en pâtir sérieusement:

    Oh, c'était vraiment mauvais. Lorsque j'ai commencé à penser ainsi, je n'ai pas eu de vie sociale pendant presque une demi année.... Je me faisais livrer des plats et je buvais, et c'est tout. Je pensais: "ce serait vraiment mauvais de rester ainsi", donc j'ai commencé à parler aux gens qui font maintenant partie de mon groupe Hitorie.

     Cette période a en quelque sorte traumatisé Wowaka. Comme lui, beaucoup de personnes ayant voulu s'exprimer par le biais de Miku sur la scène Vocaloid ont assisté à l’explosion de cette même scène aux alentours de 2010-2011. Alors qu'il se sentait parfaitement à l'aise sur la scène Vocaloid, il eut petit à petit le sentiment que les choses n'étaient pas réellement comme il l'avait imaginé. De plus en plus, il se disait que le public se contenterait juste d'une chanson wowakaesque comme les autres, avec un tempo rapide.

    Les gens qui ont vu la scène Vocaloid en éclatement sont venus en se disant uniquement "je veux être célèbre, je veux plus de vues!". Et même si c'est tout à fait compréhensible, leurs chansons n'étaient pas imprégnées du même sentiment d'amour envers Miku et la culture Vocaloid que celles créés par les pionniers. Et c'est cette perte de sens qui qui attrista beaucoup Wowaka:

    J'ai eu l'impression qu'une partie de moi-même était perdue, et à ce moment là, je ne pouvais pas digérer le terme "Wowakaesque" positivement. Toute ma musique a été faite en tant que Wowaka uniquement car j'aimais ça, donc être remercié avec ce genre de choses était vraiment, vraiment triste. Cela m'a beaucoup fatigué.

    En conséquence, Wowaka, prit quelque peu de distance avec la scène Vocaloid pour se protéger. Néanmoins, même s'il a arrêté de poster des chansons, ce dernier continuait à regarder régulièrement des chansons Vocaloid, content de voir que des gens continuaient à protéger la scène qu'il avait aimé. Selon lui, DECO*27 restait l'une des plus grandes inspirations sur cette scène et le louait pour sa volonté de donner du sens à scène Vocaloid et à sensibiliser les jeunes compositeurs sur la Culture Vocaloid, même si lui-aussi s'est retiré partiellement de la scène de 2012 à 2016.

     

    •  Wowaka au sein d'Hitorie (2012-2019):

     En 2012, Wowaka fonde le groupe de rock Hitori Atelier, qui sera ensuite renommé en Hitorie après l'arrivée de Shinoda. Après un an, ils signèrent leur propre sous-label "Hinchijo Records" chez Sony Music. Ils devinrent rapidement populaires après avoir joué dans un des plus grands festivals japonais pour la nouvelle année: COUNTDOWN JAPAN 13/14 et sortirent leur premier grand album; du nom de WONDER and WONDER, en 2014.

    Je vous invite à aller voir la discographie du groupe sur leur site officiel, cela vaut le détour!

     
    De gauche à droite: Igarashi (basse) - Wowaka (chant et guitare) - Shinoda (guitare) - Yumao (batterie)

     

    En jetant un œil aux différentes chansons du groupe, j'ai été surpris de voir que certaines personnes s'étaient amusées à faire des covers de ses chansons avec Miku en utilisant un style graphique très similaire à celui qu'utilisait Wowaka dans ses vidéos Vocaloid. Voici un petit exemple avec アンチテーゼ・ジャンクガール (Anthitesis Junk girl):

    Même après sa période vocaloid, le souvenir subsiste!

     

     

    • Dernier retour vers Vocaloid (2017):

    Après une période de 6 ans sans avoir produit de nouvelle chanson Vocaloid, c'est à l'occasion du 10e anniversaire de Miku que Wowaka fit un dernier retour sur la scène Vocaloid, avec アンノウン・マザーグース (Unknown mother goose, signifiant "Maman Oie inconnue"). Même après avoir quitté le monde Vocaloid il y a quelques années, l'artiste avait mentionné plusieurs fois son envie de faire une nouvelle chanson Vocaloid, même s'il n'en avait pas fait. C'est l'évènement de l'écriture de la compilation Re:Start pour les 10 ans de Miku; à laquelle de nombreux producteurs Vocaloid ont participé; qui l'a poussé à écrire. Même si revenir sur la scène Vocaloid de façon durable n'était pas du tout dans ses projets, il ne manqua pas d'exprimer l'amour qu'il avait pour cette scène. D'ailleurs, c'est la première de ses ses chansons qui a pour thème l'amour:

    J'ai entendu que le thème de cette compilation était la gratitude, mais personnellement, j'ai fait une chanson ayant pour thème l'amour. C'est un peu embarrassant à dire, mais c'est la première chanson que j'ai faite qui tourne autour de l'amour. En 10 ans, je n'y ai même pas pensé une seule seconde lorsque je postais mes chansons, mais peu importe comment vous voyez ça, Hatsune Miku est celle qui m'a fait débuter dans la musique. Miku est un peu une sorte de figure maternelle pour moi.

     

    アンノウン・マザーグース (Unknown mother goose)

    ■おひさしぶりです、wowakaです。
                                  ――Wowaka

    "Ca fait longtemps, c'est Wowaka"

     

     J'espère que cette biographie en l'honneur de Wowaka vous aura plue. Par ce modeste hommage, j'ai cherché à vous en faire savoir plus sur ce grand musicien qui a marqué tant la scène Vocaloid que la musique japonaise en général, à vous aider à vous remémorer les moments que vous avez vécus en écoutant ses chansons, à vous rappeler de l'inspiration qu'elles vous ont apportées... Et pour ceux et celles qui ne connaissaient pas Wowaka, j'espère vous avoir fait découvir un style musical qui vous plaira.

    Pour ma part, la musique de Wowaka me rappelle de nombreux souvenirs, c'est dans cette période que j'ai commencé à m'intéresser à Nikonikodouga, mais aussi à me mettre sérieusement à apprendre le japonais. D'ailleurs, un sentiment bizarre s'empare de moi lorsque je me rends compte de ce que j'arrive à comprendre par rapport à avant... Malgré tout, les paroles de ses chansons restent souvent plus ou moins floues et c'est apparemment volontaire. Wowaka disait aimer laisser l'interprétation libre, et s'amusait de voir les gens lui envoyer des mails pour lui demander si leur interprétation était bonne...

    La nouvelle du décès de Wowaka a été un peu comme un électrochoc pour moi... j'avoue m'être senti un peu vide toute la semaine, et je me suis dit qu'il fallait que je fasse un article pour lui rendre hommage. Je ne compte plus les heures passées à écrire cet article, à chercher partout des informations sur la vie de Wowaka, à étudier les paroles de ses chansons... cela doit faire à peu près 16 heures en tout maintenant? Mais cela en valait largement la peine. Mais ce n'est pas tout. En plus de cet article, les membres du Bangumi et moi-même avons réalisé des productions pour lui rendre hommage.

     

    Hommage à Wowaka de la part du Bangumi:

     

    https://cdn.discordapp.com/attachments/282283449052692481/565206475216125952/Worlds_end_dance_hall_rip.png

    Hommage de Curry (World's End Dancehall)

     

    https://cdn.discordapp.com/attachments/427968760104878121/566034897769332751/miku.png

    Hommage de Mion (Rolling Girl)

     

    Hommage de Samurai Neko (Boku no sainou)

     

     

    君の手の平を思うだけの日常で,泣きたい。
    会いたい。

    侍猫

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Yoshihide Suga annonçant le nom de la nouvelle ère: Reiwa

    Alors que nous étions plongés en pleine préhistoire, nous allons faire un petit écart à notre fil conducteur pour nous intéresser à une période beaucoup plus récente de l'histoire du pays du soleil levant: l'ère Reiwa. Quelle est donc cette ère dont vous n'avez jamais entendu parler avant aujourd'hui? En ce 1er Avril 2019, une page de l'histoire du Japon s'est tournée avec l'annonciation du nom de la nouvelle ère qui débutera le 1er Mai 2019: l'ère Reiwa.

    Nous avions déjà abordé superficiellement la notion d'ère dans l'article sur les traditions spirituelles du Japon, et nous allons désormais nous intéresser plus en détail à l'organisation de l'histoire japonaise en ères impériales et au processus visant à trouver un nom à une ère.

     

    Histoire des ères impériales: origines chinoises

    Comme de nombreuses  choses qui ont été importées au Japon, le système d'ères impériales tient ses origines dans l'empire du milieu! Ce système fut en effet instauré en premier par l'empereur Wu de la dynastie Han. Le nom de la première ère chinoise fut 建元 ("Jiànyuán", signifiant "établissant l'origine"). Il changea le nom des ères tous les 5 ans pendant toute la durée de son règne, qui s'étendit de 140 à 87 avant JC. Chaque ère avait son sens propre, qui reflétait le paysage politique de l'époque. Par exemple,
    天賜禮盛國慶 ("Tiāncìlǐshèngguóqìng", signifiant "Richesse ritualiste provenant du paradis, nationalement célébrée"). Généralement, les noms d'ères étaient plus simples et ne se composaient que de 3 caractères. Mais l'empereur Xia pensait le contraire.

    Après la mort d'un empereur chinois, son successeur devait trouver un nouveau nom d'ère. Cependant, celle-ci ne débutait qu'au prochain jour de l'an suivant la mort de son prédécesseur. Le souverain décédé était également gratifié d'un nom posthume censé refléter ses qualités. Par exemple, "Empereur Wu" est un nom posthume, celui-ci s'appelant en réalité Liu Che de son vivant. Cette pratique cessa sous le règne de Qin Shi Huang, pensant qu'affubler ses ancêtres d'un nom posthume était irrespectueux car cela représentait un jugement des anciens. Elle fut reprise sous le règne des Han après la fin du règne des Qin, avant de décliner sous le règne du premier empereur Tang, et ce pour une raison quelque peu amusante. En effet, il fut jugé plus facile de parler de cet empereur en utilisant le nom de son ère ou de son temple plutôt que son nom posthume car celui ci comportait 7 caractères (神堯大聖大光孝: "Shényáo Dàshèng Dàguāng Xiào").

    Les empereurs chinois avaient également un nom de temple, qui leur était attribué à titre posthume. Le nom de temple fait référence au temple où les membres de la famille royale pouvaient vénérer leurs ancêtres. Mais contrairement aux noms posthumes, les noms de temples ne comportaient que 2 caractères:

    - Un adjectif reflétant les circonstances du règne de l'empereur et n'étant pas déjà employé dans son nom posthume. Cela pouvait être "grand", "haut", ...mais aussi "lamentable"!

    - Un de ces 2 caractères:

    • Zu (祖: "patriarche"): implique un fondateur d'une dynastie ou d'une branche d'une dynastie existante
    • Zong (宗: "ancêtre"): utilisé pour tous les autres dirigeants

    Pour donner un exemple, L'empereur Wu, appelé Liu Che de son vivant, avait pour nom de temple "Shizong".

    Par la suite, lors du règne des Ming, le nom d'ère était utilisé. Par exemple, "Empereur Jiànwén" pour l'empereur Zhū Yǔnwén ayant vécu pendant l'ère Jiànwén. Un fait intéressant à noter est que les ères à partir de ce moment ne durent non plus 5 ans mais toute la durée du règne du souverain.

     

    Au final, voici un résumé simple de comment nommer un empereur chinois:

    - S'il est vivant, on le nomme par son nom de règne.

    - S'il est mort :

    • Avant la dynastie Tang (sauf pendant la dynastie Qin), c'est à dire entre -2070 et -221 et entre -207 et 618 : utilisation du nom posthume
    • Pendant la dynastie Qin (-221 à - 207): utilisation du nom de règne
    • Entre la dynastie Tang et la dynastie Ming (entre 618 et 1368): utilisation du nom de temple
    • Entre la dynastie Ming et la dynastie Qing (entre 1368 et 1912): utilisation du nom d'ère
    • Après la dynastie Qing (entre 1912 et 1916): utilisation du nom personnel

     Nous allons maintenant laisser l'histoire de la Chine pour revenir à notre sujet: l'histoire du Japon!

     

    Histoire des ères impériales au Japon:

     Le système d'ères impériales japonais, inspiré du système chinois, a été mis en place en 645 pour marquer l'avènement de l'empereur Koutoku. Celle-ci portait le nom de 大化 ("Taika", signifiant "Grande réforme") et célébrait les changements politiques et organisationnels survenus suite aux réformes de Taika. Peu après la victoire de l'empereur Koutoku sur le clan Soga, le Japon fut unifié. Ces réformes tenaient en trois points:

    • Réforme territoriale basée sur les idées Confucéenenes (philosophie provenant de Chine)
    • Centralisation du pouvoir au niveau de la cour impériale (système similaire à la Chine)
    • Envoi d'étudiants en Chine pour étudier le système d'écriture chinois, la littérature, la religion et l'architecture

     

    Même si le système d'ères fut arrêté à la mort de l'empereur Tenmu en 686 , il fut repris en 701, durant le règne de l'empereur Monmu et ne fut jamais arrêté.

     

    A la mort d'un empereur japonais, un nom posthume lui est donné. Ces noms peuvent s'appuyer sur diverses propriétés:

    • Sur ses qualités, comme un empereur chinois.  Ex: 応神天皇 (Oujin Tennou = l'empereur qui répond aux dieux)
    • Selon le lieu ou l'empereur est né, a vécu ou a fréquenté.  Ex: 東山天皇 (Higashiyama Tennou, provenant du mont Higashiyama)
    • Les empereurs ayant une caractéristique admirable sont précédés du préfixe 後 (Go). Ex: 後醍醐天皇 (Go-Daigo Tennou)
    • Certains avaient pour nom la combinaison de 2 de ses précédesseurs: Ex: 天皇 (Genmei Tennou) + 天皇(Genshou Tennou) = 明正天皇 (Meishou Tennou)

     

    Les noms d'ères, eux, étaient déterminés par la cour 1 à 2 ans après l'avènement du nouvel empereur. Un nouveau nom d'ère était attribué la première, a 5e et la 58e année du cycle sexagésimal chinois car lors de ces années, les auspices sont défavorables selon l'Onmyôdô (cosmologie ésotérique basée sur les philosophies chinoises des cinq éléments et du yin et du yang). Ils pouvaient également être changés lors d'évènements heureux ou de catastrophes naturelles.

    Related image 

     


    A gauche: Philosophie des 5 éléments (Wu xing)  - A droite: théorie du Yin et du Yang

     

    Le cycle sexagésimal est basé sur un cycle de 60 caractères, chacun correspondant à un an. Ce système a été créé par des oracles de la dynastie Shang et était utilisé pour compter les années. Celui-ci est non seulement répandu en Chine, mais aussi au Japon, en Corée et au Vietnam. Dans ce cycle, chaque combinaison représente une année. Par exemple :

    - 甲子 ("jiǎzǐ" = Rat de bois) correspond à la première année.

    - 乙丑 (yǐchǒu = Buffle de bois) correspond à la deuxième année.

     

    Cycle sexagésimal, où chaque combinaison de caractère représente une année

     

    Les années à mauvais auspices dans la cosmologie chinoise et japonaise (années accompagnées de grands boulversements) sont donc:

    • Année "Rat de bois" (甲子 Jiǎzǐ) // 革令 (Kakurei)
    • Année "Dragon de terre" (戊辰  Wùchén) // 革運 (Kakuun)
    • Année "Cochon d'eau" (癸亥 Guǐhài) // 革命 (Kakumei)

     

    Contrairement aux ères chinoises, les ères japonaises ne comportaient généralement que 2 kanji, et un maximum de 4 kanji pendant la période Nara, où les tendances chinoises étaient à la mode. (ex: 天平感宝: Tenpyou Kanpou)

    Ce n'est qu'à partir de l'ascension de Mutsuhito sur le trône en 1867 (ère Meiji) que les noms d'ères ne furent changés qu'après la mort d'un empereur. Ce système est similaire à celui usité en Chine pendant la dynastie Ming, à la différence qu'au Japon, l'ère change dès la montée sur le trône du nouvel empereur, et non pas au jour de l'an suivant son investiture comme en Chine. De plus, les noms posthumes correspondaient désormais aux noms d'ères.

    Cette pratique ne devint une loi qu'à partir de 1979, et il est donc possible de compter 5 ères depuis 1868:

    • L'ère Meiji (明治): 1868-1912
    • L'ère Taishou (大正): 1912-1926
    • L'ère Shouwa (昭和): 1926-1989
    • L'ère Heisei (平成): 1989-2019
    • Et l'ère Reiwa! (令和): 2019-...

     

    C'est en effet le sujet de notre article, si vous avez-bien suivi depuis le début, vous devez vous demander pourquoi nous allons changer d'ère alors que l'empereur Akihito est toujours bel et bien vivant? Samurai Neko va vous apporter les éléments de réponse...

     

    L'ère Reiwa:

    Le Secrétaire Général du Cabinet, Yoshihide Suga a annoncé le 1er avril 2019 le nouveau gengo (nom d'ère): "Reiwa". Celui-ci est issu d'une liste de noms proposée par des experts. Ce nom provient du Manyoshu, la plus vieille anthologie de poèmes japonais. Il vient d'un passage pouvant être traduit comme suit:

    "Au début du printemps, l'air est frais et le vent est calme... les fleurs d'abricotiers fleurissent telle une belle femme s'appliquant de la poudre blanche devant un miroir, et le parfum des fleurs est comme celui des robes sentant l'encens"

    Le premier ministre Shinzo Abe explique que "La Culture est nourrie lorsque les gens rassemblent leurs coeurs harmonieusement. C'est le sens du mot Reiwa. Ce nom représente l'espoir que chaque japonais puisse réaliser ses aspirations comme une fleur d'abricotier qui fleurit après un hiver rude."

     

    L'ère Reiwa est la première ère utilisant le kanji "令" (Rei), signifiant honneur/admirable/commandement/ordre/règle/chef.

    L'ère actuelle (ère Heisei) avait commencé le 8 Janvier 1989, après la mort de l'empereur Shouwa (Hirohito de son vivant). Cette ère se terminera le 30 Avril 2019, après l'abdication de l'empereur actuel, Akihito. Ce dernier a en effet fait une annonce assez surprenante en août 2016:

    "J'ai déjà 80 ans , et par chance je suis en bonne santé. Néanmoins, en tenant compte du fait que mon niveau d'endurance est en train de décliner progressivement, je suis inquiet du fait qu'il pourrait devenir difficile pour moi de prendre en charge de tout mon être mes devoirs en tant que symbole de l'Etat tel que je l'ai fait jusqu'à maintenant."

    La cérémonie d'abdication se tiendra le 30 Avril 2019 au palais impérial. L'empereur y effectuera un discours, son dernier en tant que symbole de l'Etat. Le 1er Mai, son fils, le prince Naruhito montera sur le trône et effectuera son premier discours. Alors que la transition de l'ère Showa à l'ère Heisei fut placée sous la signe du deuil du défunt empereur, celle-ci sera placée sous le signe de la célébration.

    La prochaine grande cérémonie aura lieu le 22 Octobre 2019 où sera proclamer son intronisation. Le gouvernement japonais invitera alors la plupart des dirigeants du monde à célébrer cet évènement. En Novembre 2019, le nouvel empereur offrira du riz fraîchement récolté aux divinités et mangera une partie du riz en priant pour la paix et de bonnes récoltes pour tout le Japon.

    Image result for famille impériale japonaise

     

    Arbre généalogique de la famille impériale japonaise

     

     

    Beaucoup de personnes placent de nombreux espoirs en cette nouvelle ère, une ère qui respecte le passé, une ère où l'on peut vivre en paix... Mais alors que l'on parle de philosophie, déjà beaucoup d'entreprises profitent de l'occasion pour fabriquer des produits dédiés: c'est le cas notamment de l'entreprise Kippodo fabriquant des tampons et qui croule déjà sous les commandes. Certains ingénieurs redoutent même un bug informatique dû au changement de numérotation des années...

    Est-ce que cette ère Reiwa sera meilleure que l'ère Heisei? Seul l'avenir nous ne dira. En tout cas, j'espère que vous avez apprécié cet article sur cet évènement tout particulier! Si vous avez des questions complémentaires, n'hésitez pas à les poser dans les commentaires!

    Sur ce, continuez à passer du bon temps sur Samurai Neko no Nihongo!

    またね

    侍猫

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • 食べたつもり、買ったつもりで、 その分を貯金している図

    Et vous, quels sont vos projets?

     

    Votre Samurai Neko est de retour pour vous proposer un tout nouveau cours de Japonais! Regardez le chemin que vous avez parcouru. N'êtes-vous pas fiers de vos progrès? Car mine de rien, vous pouvez l'être. En effet, nous avons presque passés tous les points de grammaire au programme de l'examen du JLPT N5 (Japanese Language Proeficiency test N5), ce qui correspond à une compréhension de certains fondamentaux du Japonais. Les examinés doivent être capables de comprendre des expressions et phrases typiques écrites en hiragana, katakana et kanji.

    Néanmoins, sur Samurai Neko no Nihongo, nous ne nous cantonnons pas à réaliser des cours calqués sur les points grammaticaux du JLPT N5. Cela signifie que même si, à l'heure actuelle, vous n'avez pas encore toutes les clés en main pour aborder le JLPT N5, vous avez  déjà pris connaissance d'expressions d'un niveau largement supérieur à ce test, je peux vous l'affirmer. Quel intérêt? Tout d'abord, les gens qui lisent le blog ne désirent pas forcément tous passer l'examen. D'autre part, je pense qu'il est toujours utile de regrouper certaines thématiques connexes ensemble. Enfin, il serait prétentieux de dire que les cours permettent d'obtenir le JLPT sans proposer d'entraînement aux écoutes audio (représentant la moitié du test).

    Les points de grammaire présentés ici vous seront donc bien évidemment utiles lors de vos révisions pour l'examen. Une rubrique spéciale dédiée à l'entraînement au JLPT sera créée lorsque les points seront tous abordés.  

    Aujourd'hui, nous allons aborder deux grands domaines : la proposition et l'intention. Rien de bien compliqué en apparence, mais comme vous vous en doutez (j'espère que depuis le temps vous vous en doutez...), la difficulté résidera plutôt dans les nuances qu'autre chose. Prêts? Alors allons y!

     

    La proposition:

    Il existe 4 manières de faire une proposition en japonais, chacune renvoyant à un niveau de politesse ou une manière de proposer différente.

    • La forme en ましょう: La proposition polie

     Cette manière de faire une proposition correspond à une forme polie et renvoie à une intention. Elle peut également être utilisée pour répondre à une proposition.

    Pour effectuer une proposition avec la forme ましょう, rien de plus simple, il suffit de remplacer la terminaison en ます du verbe à la forme polie et de la changer en ましょう. Simple comme bonjour, non? Il n'y a pas de changement entre les types de verbes... Que demande le peuple?

    Exemple:

    一緒(いっしょ)に日本語(にほんご)を学(まな)びましょう

    Ensemble, apprenons le japonais!

     

    Et vous voulez savoir le pire? Comme pour la réponse à une question classique, nous répondrons à une proposition par une affirmation conjuguée à la forme en ましょう. Simple, non?

    Exemple:

    はい、学(まな)びましょう

    Oui, apprenons le !

     

    Comme de nombreuses formes en japonais, la forme en ましょう a sa contrepartie négative, qui se reconnaît par sa terminaison en ますまい et renvoie à une intention de ne pas faire quelque chose. Là encore, rien de plus simple: il vous suffira d'ôter la terminaison ましょう pour la remplacer par ますまい. Et ce, sans variabilité entre les verbes.

    Exemple:

    いいえ、人生(じんせい)について話(はな)しますまい

    Non, je n'ai pas l'intention de parler de ma vie

     

    Voilà pour la forme en ましょう. Elle correspond au degré de la politesse de la forme en ます que nous avions déjà apprise dans le chapitre sur la conjugaison. Mais comme vous vous en doutez, tout n'est pas beau et régulier dans le monde du japonais. Comme pour le présent, il existe également une forme neutre, aussi appelée forme conjecturale dans le cadre de la construction de propositions, qui, elle, a des terminaisons qui varient en fonction des conjugaisons.

     
    • La forme en おう/よう (forme conjecturale):

    Comme précédemment, cette forme peut également se traduire en français par "avoir l'intention de...", mais avec un degré de politesse inférieur. Passons en revue les différentes conjugaisons en fonction des groupes:

     

    GODAN:

    Cela semble être beaucoup de travail, mais au final il faut se dire qu'il suffit de remplacer le う final par おう. Magie!

     

    Radical +    → Radical +  ろう  ex:  帰(かえ)る → (かえ)ろう = avoir l'intention de rentrer

    Radical +   → Radical + とう  ex:  待(ま)つ →  待(ま)とう = avoir l'intention d'attendre

    Radical +  → Radical + おう ex: 買(か)う →  買(か)おう = avoir l'intention d'acheter 

    Radical +  → Radical + のう ex: 死(し)ぬ →  死(し)のう = avoir l'intention de mourir

    Radical +    → Radical + ぼう ex: 遊(あそ)ぶ → 遊(あそ)ぼう = avoir l'intention de jouer

    Radical +    → Radical + もう ex: 読(よ)む →  読(よ)もう = avoir l'intention de lire

    Radical +  → Radical + こう ex: 書(か)く →  書(か)こう = avoir l'intention d'écrire

    Radical +  → Radical + ごう ex: 泳(およ)ぐ → 泳(およ)ごう = avoir l'intention de nager

    Radical +  → Radical + そう   ex:   消(け)す →  消(け)そう = avoir l'intention d'éteindre, d'effacer

    ICHIDAN:

    Pour les Ichidan en revanche, c'est simple comme bonjour. Il suffit d'enlever le る final et de le remplacer par よう. Voyez plutôt:

    Radical い+    → Radical い + よう ex: 起(お)きる →  起(お)きよう = avoir l'intention de se lever

    Radical え+  → Radical え + よう ex: 食(た)べる →  食(た)べよう = avoir l'intention de manger

     

    IRREGULIERS:

    En revanche, ici, pas de moyen mnémotechnique: il faudra tout apprendre par cœur! Mais il n'y a que deux verbes, alors pas de quoi en faire un fromage...

    する → しよう  = avoir l'intention de faire

    来(く)る → 来()よう  attention, la lecture du Kanji change!  = avoir l'intention de venir

     

     

    La forme conjecturale possède également une forme négative, qui, tenez-vous bien, exprime l'intention de ne pas faire quelque chose. Comment-ça vous vous en doutiez? Quoiqu'il en soit, cette forme est beaucoup plus simple à conjuguer qu'à la forme affirmative, vous allez voir!

    GODAN:

    Avez-vous déjà vu une conjugaison de verbes godan simple et courte? Eh oui, aujourd'hui, je vous épargnerai mon pavé habituel sur la conjugaison puisqu'il suffit d'écrire le verbe à la forme neutre et d'ajouter まい à la fin. Même quelqu'un n'ayant jamais fait de japonais pourrait le faire! Je ne vous infligerai donc pas cet affront.

    Exemple

    買(か)う   買(か)うまい Ne pas avoir l'intention d'acheter

     

    ICHIDAN:

    Pour les Ichidan en revanche, il va falloir un peu réfléchir, mais pas non plus énormément. Rassurez-vous, la conjugaison sera toujours assez simple, comme d'habitude!

    Radical い+    → Radical い + まい ex: 起(お)きる →  起(お)きまい = ne pas avoir l'intention de se lever

    Radical え+  → Radical え + まい ex: 食(た)べる →  食(た)べまい = ne pas avoir l'intention de manger

     

    IRREGULIERS:

    Même chose pour les verbes irréguliers. Il suffit de remplacer le よう vu précédemment par まい.

    する → するまい/しまい  = ne pas avoir l'intention de faire

    来(く)る → 来()まい  attention, la lecture du Kanji change!  = ne pas avoir l'intention de venir

    Comme pour la forme polie de tout à l'heure, cette forme peut être utilisée pour poser une question et pour y répondre.

    Exemple:

    - 映画(えいが)に行(い)こうか   = Allons au cinéma!

    - はい、行(い)こう!= Oui, allons y!

     

    • La forme en ましょうか:

     C'est une forme polie (au même titre que la forme en ましょう) mais qui se traduit en français par "Et si..."/"Voudriez-vous...". Pour la former, il suffit... d'utiliser la forme en ましょう et d'y ajouter か. Là encore, il n'y a nulle nécessité de faire un pavé. Un exemple vaut mieux que 100 lignes d'explications.

    Exemple:

    - 焼(や)き鳥(とり)を食(た)べましょうか = Et si nous mangions des Yakitori?

    - はい、食(た)ましょう! = Oui, mangeons en!

     

    • La forme en ませんか:

    C'est une forme neutre (au même titre que la forme conjecturale) ayant la même signification que la forme en ましょうか. Pour la former, il suffit... d'utiliser le présent négatif d'un verbe et d'y ajouter か. Simple et efficace.

    Exemple:

    - 公園(こうえん)に行(い)きませんか = Et si nous allions au parc?

    - はい、行(い)きます = Oui, allons-y!

     

    • La forme en たらどうですか:

    C'est une forme polie (au même titre que la forme en ましょう) mais qui se traduit en français par "Pourquoi ne pas...". Cette forme est utilisée pour faire une proposition dans l'optique de conseiller l'interlocuteur. Pour la former, il faut reprendre le verbe à la forme ta et y ajouter らどうですか.

    Exemple:

    宿題(しゅくだい)をしたらどうですか = Pourquoi ne pas faire tes devoirs?

     

    L'intention:

     Nous avons vu déjà au début de cet article une manière d'exprimer l'intention avec la forme dite volutive du verbe qui se termine en ましょう en forme polie et qui prend la forme conjecturale en forme neutre. Il existe également d'autres moyens d'exprimer l'intention en japonais. Ceux-ci permettent d'insérer par exemple un degré de certitude plus ou moins forte dans l'affirmation.

    • つもりです:

    つもりです   peut se traduire en français par "avoir l'intention de...". C'est une expression avec un degré de certitude fort qui peut être utilisée non seulement sur les verbes mais également les noms. C'est en changeant le temps de です que l'on modifie le temps de l'expression, mais c'est en mettant le verbe à la forme affirmative/négative que l'on peut exprimer respectivement le fait d'avoir ou de ne pas avoir l'intention de... 

    La structure utilisée pour les verbes est la suivante:  Vneutre + つもりです

    Exemples:

    日本(にほん)に行(い)くつもりです  = J'ai l'intention d'aller au japon

    映画(えいが)を見(み)ないつもりでした = Je n'avais pas l'intention de voir un film

     

    En ce qui concerne les noms, il suffit d'ajouter la particule の entre le nom et つもりです. Cela permet d'exprimer une intention de manière plus courte. Si nous reprenons la phrase précédente, celle-ci peut également s'écrire sous cette forme:

    日本(にほん)に行(い)くつもりです

    = 日本(にほん)つもりです

     = J'ai l'intention d'aller au japon

     

    • と思(おも)っている:

    と思っている, qui représente un degré de certitude moins fort que つもりです, renvoie à une intention réfléchie depuis un certain temps de faire quelque chose. Cette expression peut se traduire par "Je compte... depuis un certain temps". Pour la former, il suffit d'accoler à un verbe à la forme volitive (cf. paragraphe "La proposition")  と思っています.

    Exemples:

    来年は中国(ちゅうごく)に行こうと思っています = Je compte aller en Chine l'année prochaine (j'y ai réfléchi un certain temps)

    冬に休みを取るまいと思っています = Je ne compte pas prendre de vacances l'hiver (j'y ai réfléchi un certain temps) 

     

    • と思(おも)う

    と思う, qui représente également un degré de certitude moins fort que つもりです, renvoie lui à une décision venant d'être prise. Cette expression peut se traduire par "Je compte... maintenant". Pour la former, il suffit d'accoler à un verbe à la forme volitive (cf. paragraphe "La proposition") と思う.

    Exemple:

    今から郵便局(ゆうびんきょく)に行こうと思います = Je pense aller à la poste dès maintenant (la décision vient d'être prise)

     

    • 予定(よてい)です

    Cette expression renvoie à un évènement programmé/prévu mais dont la personne qui parle n'est pas forcément l'initiatrice. Elle peut se traduire par "Il est prévu..."/"j'ai prévu...". Pour la former, il suffit d'accoler à un verbe à la forme neutre (affirmative ou négative) l'expression 予定です.

    Exemple:

    合わない予定です = Il n'est pas prévu que nous nous rencontrions

     

    Je pense avoir tout dit sur les différentes manières de constituer une proposition ou d'exprimer une intention. Vous avez sans doute remarqué que les deux sont plus que complémentaires! Pour la proposition, la forme conjecturale domine avec sa forme polie. Il existe quelques variantes (ましょうか, ませんか) mais dans l'ensemble le sens reste toujours identique. En ce qui concerne l'expression de l'intention, c'est le degré de certitude et l'initiateur de l'action qui vous fera choisir la bonne proposition. Alors que つもりです est employé pour une intention certaine, と思う et と思っている renvoient à un degré de certitude moins fort. C'est ici la nuance entre l'action réfléchie (と思っている) et l'action impulsive (と思う) qui est importante. Enfin, dans le cas d'une action non initiée par le locuteur, c'est plutôt 予定です qui sera employé. J'espère que ce cours vous aura plu et motivé à continuer sur cette voie que nous avons tracé ensemble depuis 2016: la voie de l'apprentissage du japonais en s'amusant!

    J'ai d'ailleurs une petite anecdote amusante à vous raconter à propos de cet article. Mais comme il est déjà temps pour moi de vous donner un exercice sur lequel vous casser les dents, je me dis qu'il pourrait être amusant de combiner humour et apprentissage en vous l'écrivant en japonais. Ca ne fait rire que moi? Dommage, allez, ne baissez pas les bras et allez voir les anciens cours si vous êtes perdus. Bon courage, et surtout, continuez à passer du bon temps sur Samurai Neko no Nihongo!

    NB: Je n'écrirai volontairement aucun furigana dans l'exercice. Vous commencez à avoir de la bouteille et il est maintenant temps pour vous de vous autonomiser dans la recherche des Kanji et dans l'art de trouver un mot dans un dictionnaire. Eh oui, papa Neko ne sera pas toujours la pour vous tenir la main. Il faut enlever les roulettes de son vélo et se lancer dans l'aventure! Enfin rassurez-vous: papa Neko sera tout de même là pour vous mettre un pansement si vous tombez. D'odieuses mauvaises langues oseront affirmer que j'omets les furigana par pure flemme, mais je sais que vous, fidèle lecteur averti, savez que tout ceci a été mûrement réfléchi pour votre bien.

    Enfin trêve de bavardages, passons à l'exercice.

    【侍猫の逸話】

    この記事を早く書くつもりでしたが、実は2018年9月16日に始めました。今度はもっと早く書こうと思っています。。。 一緒に日本語を学びましょう!(*'▽')

     

    Notre cours sur l'expression de la proposition et de l'intention touche désormais à se fin.Comme d'habitude, si vous avez des questions ou si vous n'avez pas tout compris, n'hésitez pas à revenir vers moi ! Vous pouvez m'envoyer vos réponses à l'exercice dans les commentaires, ou en vous inscrivant à notre Bangumi discord.

     

     

    またね

    侍猫

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires