• Le Shintô: L'âge des dieux

    Vous avez aimé lire l'histoire du mythe originel? Après presque deux mois de longue et pénible attente, la suite sort enfin sur Samurai Neko! Il est donc temps pour vous de vous installer confortablement dans votre fauteuil, avec votre boisson préférée, au coin du feu... ou à la lumière de votre écran d'ordinateur. Izanagi est de retour, et son histoire promet d'être passionnante. Au grand regret de tous, je n'ai pas trouvé de version complète en manga permettant de faire office de support. Mais ne vous inquiétez pas, version manga ou pas, l'histoire est intéressante! Alors installez vous confortablement, la suite du mythe originel, c'est maintenant...

    Dans l'épisode précédent: 

    Izanagi et Izanami sont les fondateurs du Japon. Alors qu'ils enfantèrent de nombreux Kami, la naissance du Kami du feu coûta la vie à la pauvre Izanami qui fut envoyée au royaume des morts. Dans son chagrin infini, son époux Izanagi décida de braver tous les interdits et d'aller là retrouver. Il découvrit alors la triste vérité: Izanami en décomposition, en compagnie de démons tous aussi hideux les uns que les autres. Izanami étant furieuse qu'il ait vu son visage, envoya des démons à sa poursuite. Izanagi parvint tout de même à s'en sortir indemne grâce à des pêches, réputées pour éloigner les démons. En sortant du royaume des morts, il boucha son entrée avec un énorme rocher puis alla se purifier. De cette purification naquirent 3 enfants: Amaterasu, Tsukuyomi et Susanoo. Qu'adviendra-il de ces personnages? La réponse est dans l'épisode 2, que je vais vous conter maintenant...

    Le mythe originel: épisode 2

    Introduction:

    En sortant du royaume des morts, 3 enfants sont nés de la purification d'Izanagi. Amaterasu, déesse solaire, est née de la purification de l'oeil gauche d'Izanagi. Tsukuyomi, divinité lunaire, est né de la purification de l'oeil droit d'Izanagi. Enfin, de la purification du nez d'Izanagi naquit Susanoo. Ce dernier règne sur les mers. 

    Susanoo ne cessait de demander à son père des informations sur sa mère. Un jour, il exprima le désir d'aller lui rendre visite au royaume des morts.  Izanagi, excédé par ce comportement, le chassa. Insatisfait, Susanoo se dirigea alors vers les cieux où il alla rendre visite à sa sœur Amaterasu. Celle-ci sentit le vent venir et se doutait bien que son frère ne venait pas juste pour lui dire bonjour... Elle se prépara alors à sa venue en se faisant deux chignons contenant chacun une chaîne de 500 joyaux. Elle fit de même pour ses deux bras. Puis elle plaça sur son dos un carquois de mille flèches.

     

    susanoo-2.jpgLorsque le seigneur des mers se présenta aux portes de la caverne du ciel, il rencontra Amaterasu et lui expliqua la situation dans laquelle Izanagi l'avait mis. Il lui promit de venir uniquement pour prendre congé. Devant de tels dires, la divinité solaire, toujours méfiante, resta de marbre. Susanoo lui proposa alors de faire un serment. A l'issue de ce serment, des enfants seront engendrés. Si des Kami femelles naissent, cela attestera de la mauvaise volonté de Susanoo. Si ces Kami sont des mâles, cela signifiera alors qu'il était venu avec un coeur pur. Amaterasu prit l'épée de Susanoo, la broya et la mâcha. Susanoo fit de même avec les joyaux d'Amaterasu. De la buée de leur souffle naquirent différents Kami.

     

    Susanoo en route vers les cieux 

     

    Du souffle d'Amaterasu sont nés les trois Munakata no Kami:

    _ Takiri hime no mikoto (Princesse de la brume du torrent)

    _ Ichiki shima hime no mikoto (Princesse de la belle île)

    _ Tagitsu hime no mikoto (Princesse du torrent)

     

    Du souffle de Susanoo sont nés 5 Kamis mâles:

    _ Masaka akatsu kachihayabi abe no oshiho mimi no mikoto, né des joyaux du chignon gauche d'Amaterasu et père du prince Ningi.

    _ Ame no ho hi, né des joyaux du chignon droit de la divinité solaire.

    _ Amatsu hikone no mikoto (Prince seigneur du ciel) , né des joyaux dans la coiffure d'Amaterasu

    _ Ikutsu hikone no mikoto (Prince seigneur de la vie), né des joyaux autour du bras gauche d'Amaterasu

    _ Kumansu kusubi, né des joyaux autour de son bras droit

     

    Les ravages de Susanoo: 

    Source: http://www.esperer-isshoni.info/: Traduction du Kojiki, Frank GUYEN

    Susanoo no mikoto dit à Amaterasu ookami : « par la sincérité de mes intentions, j’ai engendré des filles délicates. J’en déduis que j’ai remporté la victoire sans aucun doute. »

    A ces mots, emporté par sa victoire, il renversa les digues des rizières établies par Amaterasu no ookami, il combla les canaux et en plus, il parsema d’excréments le pavillon où elle consommait la nourriture consacrée.

    Malgré cela, Amaterasu no ookami ne le réprimanda pas, disant : « Ce qui ressemble à des excréments ne sont que les vomissures de mon frère ivre. Et si mon auguste frère aîné a brisé les digues des rizières et comblé les canaux, c’est sans doute parce qu’il n’était pas content de la place qu’ils prenaient. »

    Cependant, sans tenir compte de sa sœur qui l’excusait, Susanoo no mikoto continua ses mauvaises actions et il devint encore plus violent.

    Alors qu’Amaterasu no ookami supervisait le tissage des augustes vêtements des kami dans le pavillon à tisser sacré, il perça un trou dans le toit et fit tomber par ce trou un cheval céleste de couleur pie qu’il avait écorché à l’arrière.

    A cette vue, les tisseuses se transpercèrent le sexe d’effroi et moururent.

    La porte de la grotte céleste: 

    Source: http://www.esperer-isshoni.info/: Traduction du Kojiki, Frank GUYEN

    Amaterasu no ookami, terrorisée à cette vue, ouvrit la porte de l’habitation céleste de pierre et s’y barricada.


    Toute la haute plaine céleste fut plongée dans l’obscurité et la terre intermédiaire des plaines de roseaux fut recouverte par les ténèbres.


    Ainsi, une nuit sans fin régnait partout.
    Alors on entendit les voix des myriades de kami comme une multitude de mouches au cinquième mois lunaire, et partout apparaissaient des myriades de mauvais présages.


    Alors les 8 000 000 de kami convoquèrent un conseil dans le lit du fleuve de la tranquillité céleste et ils demandèrent à Omohi gane no kami, fils de Takami musubi, de bâtir un plan :


    Rassembler les oiseaux au long chant du pays éternel pour les faire chanter,


    Extraire des roches dures du lit du fleuve de la tranquillité céleste, extraire du métal des monts de métal céleste, et faire venir le forgeron Ama tsu mara.


    Demander à Ishikodorime no mikoto de fabriquer un miroir


    Et demander à Tama noya no mikoto de fabriquer un auguste collier constitué de 500 bijoux recourbés de huit pieds de long


    Convoquer Ame-no-ko-ya-ne-no-mikoto et Futo dama-no-mikoto pour qu’ils effectuent le rituel de divination à partir de l’épaule d’un daim du mont céleste Kagu et de l’écorce de cerisier de ce même mont.


    Attacher aux branches supérieures l’auguste collier complet des 500 bijoux recourbés de 8 pieds


    Attacher aux branches du milieu le miroir de huit pieds de long
    Et accrocher aux branches inférieures les offrandes blanches et bleues pour l’apaisement.


    Futo dama-no-mikoto prit ces différentes choses avec les grandes offrandes augustes
    Ame no koyane no mikoto entonna les prières rituelles


    Et Ame no tajikara wo no kami se tint embusqué derrière la porte.


    Alors Ame no uzume no mikoto, prenant une tresse de lierre du mont céleste Kagu en guise de ceinture et utilisant une branche d’acanthe comme couronne, confectionna un petit bouquet à partir de feuilles de bambou du mont céleste Kagu puis, devant la porte de l’habitation céleste de pierre, elle posa un tonneau sur lequel elle tambourina en marchant dessus.


    Comme possédée par un kami, elle exhiba ses seins et descendit sa ceinture jusqu’à son sexe.


    Alors la haute plaine céleste fut ébranlée par les rires des 8 000 000 kami qui s’esclaffèrent tous ensemble.


    Alors, Amaterasu oo kami, étonnée, entrouvrit la porte de la caverne céleste et dit tout haut, de l’intérieur de la grotte :

    « Je pensais que ma réclusion provoquerait l’enténèbrement de la haute plaine céleste et de la terre intermédiaire des plaines de roseaux. Alors comment se fait-il qu’Ame no uzume se divertisse en dansant, et que les 8 000 000 kamis se mettent tous à rire ? »


    Alors Ame no Uzume no mikoto lui repondit : « Nous nous réjouissons parce que nous avons un kami plus illustre que votre auguste Majesté. »


    Pendant qu’elle parlait, Ame no koyane no mikoto et Futo dama no mikoto tendaient en avant le miroir pour le présenter respectueusement à Amaterasu no oo kami.
    Alors Amaterasu no oo kami devint de plus en plus étonnée et elle s’approcha petit à petit de la porte pour regarder à l’extérieur.


    A ce moment-là, Ame no tajikara wo no kami l’empoigna par sa main auguste et l’attira dehors.


    Pendant que Futo dama no mikoto tendait le shimenawa dans son dos en disant : « Vous ne pouvez pas retourner à l’intérieur de cet endroit ».


    Au moment où Amaterasu no ookami s’avançait dehors, la haute plaine céleste et la terre intermédiaire des plaines de roseaux retrouvèrent spontanément la lumière.

     

    Le Shintô: Le mythe originel (2)

    Estampe représentant la fête donnée par les Kami pour faire sortir Amaterasu de la grotte céleste 

     

    La porte de la grotte céleste: 

    Source: http://www.esperer-isshoni.info/: Traduction du Kojiki, Frank GUYEN

    Les 8 000 000 de kami tinrent un conseil ensemble. Ils imposèrent à Suzanoo no mikoto de faire une amende extraordinaire de mille offrandes expiatoires, de se couper la barbe ; puis ils l’expulsèrent après lui avoir arraché les ongles des pieds et des doigts.

     

    Conclusion:

    Comme vous venez de le voir, Amaterasu est l'une des divinités les plus importantes dans la mythologie Shintô. En effet, sans elle, le Japon est condamné à rester dans l'obscurité, laissant toutes sortes de démons proliférer. Quant à Susanoo, son comportement inqualifiable envers sa sœur lui coûta un grave tribut. Mais ne vous inquiétez pas pour lui, il s'en remettra... Car oui, nous sommes loin d'en avoir fini avec Susanoo et Amaterasu. Ils sont des personnages centraux de l'âge des dieux, mais également de l'âge des hommes, contant les mythes fondateurs du Japon que nous connaissons. Quel rôle joueront ces deux divinités dans l'avènement de l'Empereur Jimmu, premier Empereur du Japon? Réponse dans le prochain épisode!

    J'ai choisi pour cet article de m'appuyer sur la traduction du Kojiki par Frank GUYEN pour vous donner une vision la plus précise possible de cette étape importante de la mythologie japonaise. J'espère que cet article vous aura plu. Si certains passages de l'histoire vous paraissent obscurs, n'hésitez pas à me questionner, je me ferais une joie d'éclairer vos lanternes. 

     

    En attendant la suite du Kojiki, continuez à passer du bon temps sur Samurai Neko no Nihongo! 

     

    侍猫

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Juin 2016 à 01:49

    WIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII :3
    Enfin la suite! Ce fut fort attendu :)

    Après, je me pose une question -qui est la suivante: Susanoo ayant soufflé des Kami mâles, comment il a pu faire croire à Amaterasu que c'étaient des femelles? Je veux dire, il y avait bien une différence... non?
    Ou alors, elle a pas pu les voir...

      • Vendredi 10 Juin 2016 à 18:59

        Content que ça t'aie plu! 

        En fait, lorsque Susanoo a fait un serment avec Amaterasu, il a été dit que si Susanoo engendrait des Kami mâles, cela prouverait ses bonnes intentions à sa soeur. Susanoo a donné son épée à Amaterasu, celle-ci l'a broyée, mâchée puis l'a soufflée. Ce qu'il est important de noter ici est que la substance (en l'occurrence ici l'épée) provient de Susanoo, et non pas d'Amaterasu. Donc lorsqu'il dit "par la sincérité de mes interactions, j'ai engendré des filles délicates, il veut dire que sa substance (l'épée qu'il a donné à sa soeur) est bonne, dénuée de mauvaises intentions. 

    2
    Samedi 11 Juin 2016 à 12:33

    Super article je connaissait l'histoire du coup ... mais bon c'est toujours sympa de ce remémoré un peu tout ça.

    Voilà voilà j'attend avec impatience le prochain article! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :