• Image associée

    Première de couverture du tome 1 de l'édition française du manga

     

    Nom: Gen d'Hiroshima

    Auteur: Nakazawa Keiji

    Nombre de tomes (manga): 10

    Genre: Drame, historique, pacifisme

     

    Synopsis: Dans son œuvre, Nakazawa témoigne d'une tranche de l'histoire du Japon allant de 1945 à 1953 à travers l'histoire de la famille Nakaoka (et plus particulièrement celle de Gen Nakaoka). Le début du manga met l'accent sur les conséquences de la politique impériale, marquée par une ferveur militariste, sur la famille. Cette famille modeste de quatre enfants doit notamment supporter des privations drastiques de nourriture, celle-ci étant distribuée en priorité aux soldats. De plus, le fait que le père de Gen soit pacifiste valut à sa famille d'être couverte d’opprobre: persécution des enfants à l'école par les professeurs comme les élèves, persécution par les voisins, arrestations... Néanmoins, malgré ces nombreux problèmes, l'amour soudant les membres de sa famille lui permettait de rendre ce quotidien supportable.

    La vie de Gen bascula dans l'horreur le 6 août 1945 à 8 heures 15 avec l'explosion de la bombe atomique "Fat Boy", lancée par le bombardier "Enola Gay"... Le reste de sa famille ayant péri, Gen se retrouve alors seul avec sa mère enceinte dans une Hiroshima totalement dévastée et doit se battre pour survivre. Si l'épisode de la bombe est le plus horrible, Gen devra affronter bien d'autres épreuves tout au long de l’œuvre: le rejet de ceux qui ont échappé aux conséquences de la bombe, l'occupation américaine et les test réalisés sur les victimes de la bombe, la croissance de la pègre dans la ville...

    Au tout début de l'ouvrage, le père de Gen lui explique que le blé germe en hiver, et que plus il sera piétiné, plus il s'enracinera pour donner un épi bien droit. Il lui demande d'être comme le blé: si on te piétine, donne un épi encore plus fort!  Tel un épi de blé, Gen se battra jusqu'au bout pour surmonter les épreuves l'accablant et ne baissera jamais les bras. Quelles épreuves devra surmonter Gen? Comment parviendra-il à les surmonter? Les réponses se trouvent dans les 10 tomes de Gen d'Hiroshima.

     

    Les points forts:

    - Des personnages très attachants

    - Un contexte historique important où nous apprenons de nombreuses choses sur une période plus ou moins obscure de l'histoire du Japon, et plus particulièrement sur la ville d'Hiroshima. Gen n'est autre que l'alter ego de Nakazawa, qui a lui-même vécu l'horreur de la bombe

    - Un style graphique simpliste mais percutant

    - Des émotions fortes

     

    Les points faibles:

    Peu de points faibles me viennent en tête. Cependant, le thème de la violence omniprésente dans le manga et le contexte historique complexe font qu'une lecture par un public très jeune ne pourrait être totalement appréciée.

     

    A ne pas manquer si... 

    - L'histoire du japon, et en particulier la période de la seconde guerre mondiale vous intéresse

    - Vous aimez les drames et les émotions fortes

     

    Passez votre chemin si...

     

    - L'histoire du Japon et tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la guerre ne vous intéresse pas du tout

    - Vous êtes trop sensible ou trop jeune pour assister à toute forme de violence

    - Vous n'aimez pas les drames et les émotions fortes

     

    Avis personnel:

    Gen d'Hiroshima est un véritable chef d’œuvre dans la mesure où le manga vous transportera en plein cœur de l'Histoire de la ville d'Hiroshima et de ses habitants de l'année 1945 à 1953 à travers la vie de Gen, petit garçon ayant survécu au bombardement atomique. Un des premiers éléments m'ayant frappé est la manière dont Nakazawa restitue l'horreur apocalyptique qu'il a lui même traversée en se démarquant par ses graphismes et sa narration. En effet, certaines scènes épouvantables resteront gravées à vie dans ma mémoire, comme les victimes de la bombe ayant leur peau fondue traînant derrière eux et cherchant désespérément un point d'eau pour apaiser la souffrance liée aux brûlures de la bombe. Ils se déplacent comme des zombies, marchant avec difficulté ou  se traînant sur le sol. La scène du cheval immolé par le feu risque également d’hanter vos mémoires. D'un point de vue narration, les scènes sont parfois si percutantes que l'on croirait entendre Gen et sa famille crier. Cependant, même ci ce témoignage de l'explosion atomique et de ses conséquences directes est saisissant et constitue souvent le passage le plus célèbre du manga, celui-ci ne se contente pas de retranscrire l'horreur immédiate, mais aussi les conséquences à long terme de ce bombardement sur la population japonaise. Les traumatismes liés à la bombe sont nombreux: la discrimination des personnes irradiées par crainte de contagion (la population ne connaissait pas à l'époque les réelles conséquences à long terme de la bombe, se traduisant majoritairement par des cancers); le rejet des anciens combattants mutilés, autrefois des héros, qui se retrouvent à mendier dans la rue; l'expansion grandissante du crime organisé, dominé par les Yakuza qui n'hésitent pas à engager des jeunes orphelins de la bombe pour effectuer leurs plus basses besognes; sans parler de la famine et la pauvreté s'étant abattue sur la population à la suite du bombardement.

    L’œuvre de Nakazawa possède une double lecture: ne se contentant pas de narrer la biographie du jeune Gen, elle constitue également un précieux témoignage des horreurs vécues par l'auteur à la même époque. Le personnage de Gen est très attachant et l'on est rapidement captivé par la succession d'épreuves qu'il devra surmonter pour parvenir à l'âge adulte. Il acquiert au fil des tomes une certaine expérience de la vie mais également une conscience politique. En effet, celui-ci se rendra progressivement compte des responsabilités des dirigeants de son pays et de l'Empereur lui-même dans les conséquences de cette guerre. Le jeune garçon se fera également rapidement un messager de la paix, démontrant à la fois aux autres personnages du manga mais également à nos consciences l'absurdité et la folie de la guerre, ainsi que le danger que représente pour l'humanité l'utilisation des armes atomiques.

    En résumé, cette œuvre, complexe à tout points de vue, nous plonge dans une famille de "petites gens" vivant l'Histoire à l'aune de leur propre histoire à travers un témoignage saisissant. Si savoir comment le Japon a réussi à se reconstruire après son humiliante défaite de 1945 à travers l'histoire d'Hiroshima, il ne fait nul doute que ce manga est fait pour vous. Vous avez ici affaire à une véritable pièce culte de l'histoire du manga japonais. Pour vous dire, après les 10 tomes, cela fait un petit pincement au cœur de quitter ces personnages si attachants... En bref: un chef d’œuvre à ne pas manquer!

     

    Gen d'Hiroshima: Le film d'animation

    Le film, d'une durée de 83 minutes, a été réalisé par Shinzaku Mamoru et sortit en 1983. 

    Bande annonce du film d'animation

     

    Extrait du film comportant la scène de la bombe (certaines images violentes peuvent heurter un très jeune public)

     

    Gen d'Hiroshima: Le Drama

    Le drama, comportant 2 épisodes, a été réalisé par Masaki Nishiura et fut diffusé en 2007 au Japon. 

    Extrait du drama comportant la scène de la bombe: partie 1 (en japonais)

     Extrait du drama comportant la scène de la bombe: partie 2 (en japonais)

     

    J'espère que cet article vous aura donné envie de regarder le manga, le film et le drama! Continuez à vous amuser sur Samurai Neko no Nihongo!

     

    またね

    侍猫

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  • En route vers le Kanji kentei niveau 10: épisode 6

    Si on assemble "être humain" et "arbre", on obtient 体, qui veut dire "corps", simple comme bonjour!

     

    Voici un moment que nous n'avions pas parlé de Kanji, ne trouvez-vous pas? Cela vous aura laissé le temps de réviser les Kanji précédents (du moins j'espère). Nous avons déjà vu plus de la moitié des Kanji étant à apprendre pour passer l'examen du Kanji Kentei niveau 10: plus que 40 et vous serez fins prêts pour vous lancer dans l'aventure! Vous trouverez toutes les ressources concernant l'examen et les Kanji à apprendre ici. Cet article a une histoire particulière dans la mesure où il a été édité pour la dernière fois le 27 Avril 2017... nous pouvons dire qu'il revient de loin! Mais trêve de blabla, il est temps pour nous de passer en revue 8 Kanji tous plus alléchants les uns que les autres!

     

    Stroke Order Diagram

    ON Yomi: ねん

    KUN Yomi: とし

    Nombre de traits: 6

    Exemples:

    • 本年 (ほんねん): l'année en cours
    • 今年 (ことし): cette année
    • 去年 (きょねん) : l'année dernière
    • 毎年 (まいとし) : naître  
    • 万年筆 (まんねんひつ): stylo
    • 年賀 (ねんが): voeux de bonne année
    • 年齢 (ねんれい): âge
    • 来年 (らいねん): l'année prochaine
    • 作年 (さくねん): l'année précédente
    • 丁年 (ていねん): âge adulte

     

    Stroke Order Diagram

    ON Yomi: はく

    KUN Yomi: しろ、しろ(い)

    Nombre de traits: 5

    Exemples:

    • 白 (しろ): blanc (couleur)
    • 白い (しろい): blanc (adjectif)
    • 白鳥 (はくちょう ) : cygne
    • 自白 (じはく) : confession, aveu
    • 面白い (おもしろ ) : intéressant
    • 空白 (くうはく) : vide, lacune
    • 白羽 ( ) : plumage blanc
    • 白目 (しろめ) : blanc de l’œil

     

     

     

    Stroke Order Diagram

    ON Yomi: ほん

    KUN Yomi: もと

    Nombre de traits: 5

    Exemples:

    • 本 (ほん): livre
    • 本屋 (ほん): librairie
    • 本棚 (ほんだな ) : bibliothèque (meuble)
    • 本気 (ほん) : sérieux, sincérité
    • 本性 (ほんしょう) : nature (d'une chose)
    • 本能 (ほんのう) : instinct
    • 本当 (ほんとう) : vrai, véritable
    • 日本 (ほん) : Japon
    • 日本語 (ほん) : langue japonaise
    • 日本人 (ほんじん) : japonais(e)
    • 熊本 (くまもと) : Kumamoto (préfecture)
    • 松本 (まつもと) : Matsumoto (préfecture)

     

     

    Stroke Order Diagram

    ON Yomi: めい

    KUN Yomi:

    Nombre de traits: 5

    Exemples:

     

    • 名前 (まえ) : nom
    • 平仮名 (ひらが) : hiragana
    • 片仮名 (かたか) : katakana
    • 名所 (めいしょ) : lieu célèbre
    • 名物 (めいぶつ) : spécialités du lieu
    • 有名 (ゆうめい) : célèbre
    • 名誉 (めい) : honneur, gloire
    • 署名(しょめい) : signature

     

     

    Stroke Order Diagram

    ON Yomi: もく、ぼく

    KUN Yomi:

    Nombre de traits: 4

    Exemples:

     

    • 木 () : arbre
    • 土木 (ぼく): travaux publics
    • 土木工学校 (ぼくこうがっこう) : génie civil
    • 木彫り(ぼり): sculpture en bois 
    • 木星 (もくせい): Jupiter
    • 木曜日(もくようび) : jeudi
    • 材木 (ざいもく): bois de construction

     

     

    Stroke Order Diagram

    ON Yomi: もく

    KUN Yomi:

    Nombre de traits: 5

    Exemples:

    • 目 () : œil
    • 駄目 (): inutile, vain
    • 糸目 (いと) : fil, ficelle
    • 目玉(だま): globe oculaire
    • 目下 (した): inférieur, subordonné
    • 目上 (うえ) : supérieur hiérarchique
    • 目次 (もく): table des matières
    • 憂き目 (うき): détresse, douleur, peine

     

    Stroke Order Diagram

    ON Yomi: りき、りょく

    KUN Yomi: ちから

    Nombre de traits: 2

    Exemples:

     

    • 力 (ちから) : force
    • 馬力 (りき): puissance
    • 暴力 (ぼうりょく) : violence
    • 引力(いんりょく ): gravitation, attraction
    • 協力 (きょうりょく): coopération 
    • 重力 (じゅうりょく) : pesanteur
    • 入力(にゅうりょく ): entrée de données
    • 水力 (すいりょく): force hydraulique
    • 体力 (たいりょく) : force physique
    • 無力(りょく ): faiblesse

     

     

     

     

    Stroke Order Diagram

     ON Yomi: りん

    KUN Yomi: はやし

    Nombre de traits: 8

    Exemples:

    • 林 (はやし) : bois, bosquet
    • 林檎 (りん ): pomme
    • 森林 (しんりん) : les forêts
    • 竹林 (たけやし ): bois/bosquet de bambous

     

    Voilà pour ce 6ème opus de notre merveilleuse route vers le Kanji Kentei Niveau 10! J'espère que cela vous aura plu. Vous pouvez voir que les mêmes pièges reviennent à chaque cours, notamment les confusions entre kanji, les prononciations non conventionnelles et les homonymes. En effet, certains Kanji peuvent prêter à confusion: 白 (blanc),  日 (jour), 目 (oeil) et 自 (soi-même) où il faut faire attention au nombre de traits et la clé de Kanji en haut. Il est également facile de confondre 木 (arbre) et 本 (livre): prenez garde au trait du bas! En ce qui concerne les homonymes, prenez garde à 木 et 目 qui ont une prononciation ON "Moku". Comme pour tout cours de Kanji, il y aura des prononciations non conventionnelles qui vous mèneront la vie dure... En effet, il n'existe pas 500 moyens de les savoir, hormis en les apprenant par cœur, c'est aussi bête que cela. Les heureux élus de cet article sont 白羽 (shiraba et non pas shirawa) et 竹林 (takebayashi, et non pas takehayashi). Comme d'habitude, je reste disponible si vous avez des questions sur l'examen ou sur ce cours.

    Notre parcours a bien avancé! Encore 4 cours et vous serez aptes à passer le Kanji Kentei niveau 10! Ne baissez pas les bras! Si quelqu'un vous dit que vous n'arriverez jamais à apprendre les Kanji en raison de leur complexité et de leur nombre, dites-leur que Samurai Neko pense le contraire! Vous pourrez revenir vers eux, triomphant, votre diplôme du Kanken en poche. Mais avant tout ça, il faut les apprendre, ces Kanji. Et je compte sur vous pour cela!

    Une dernière petite anecdote: une référence à une chanson Vocaloid s'est glissée dans ce cours. J'offre un cookie à la personne qui arrivera à me retrouver le titre de la chanson. Sur ce, je vous laisse cogiter... (sur la chanson mais surtout sur les Kanji). Continuez à passer du bon temps sur Samurai Neko no Nihongo!

    またね

    侍猫

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Hors série: Les Youkai (2)Dans les Enfers ou sur Terre, les Oni sont connus pour tourmenter les âmes des humains...

     

    Lors du dernier article, nous avons passé en revue quelques Youkai à forme animale (Tanuki, Bake Neko, Inugami, Kitsune). Aujourd'hui, nous allons parler d'une classe particulière de Youkai: Les Oni.

    Les Oni sont l'une des plus grandes figures du floklore japonais. Grands et effrayants, ils sont d'une taille souvent largement supérieure à celle d'un humain. Même si de nombreux types d'Oni existent, ceux-ci sont généralement dépeints comme des démons à peau rouge ou bleue et possédant des cornes. Ils portent également souvent des pagnes fabriqués à partir de peaux de bêtes. Tous les Oni possèdent une force surhumaine et nombre d'entre eux sont des sorciers accomplis. Ce sont des démons féroces amenant chaos, maladies, et punissant les damnés dans l'Enfer Bouddhiste.

    Lorsque les humains vraiment monstrueux meurent et finissent dans un des nombreux Enfers Bouddhistes, ils se transforment en Oni. Ils deviennent alors les servants du Grand Seigneur Enma, Roi des enfers et se mettent à écraser les humains avec des barres de fer uniquement pour le plaisir. Le travail d'un Oni consiste à infliger les plus horribles punitions, telles qu'écorcher la peau ou écraser les os des humains ayant eu un comportement monstrueux durant leur vie (mais pas assez monstrueux pour renaître en tant que démons comme les Oni).

    Lorsqu'un humain est monstrueux à un tel point que son âme est au-delà de toute rédemption, celui-ci peut se transformer en Oni lors de sa vie terrestre, et rester sur Terre pour terroriser les vivants. Ces Oni sont ceux qui sont les plus dépeints dans les légendes, mais également ceux qui représentent le plus grand danger pour l'humanité.  Etant donné que je vais parler prochainement du Bouddhisme dans cette catégorie (et donc forcément de l'Enfer Bouddhiste et de toutes ses joyeusetés!), je n'aborderai donc pas ici le thème de l'Enfer.

    A l'origine, tous les esprits, fantômes et monstres étaient appelés Oni. La racine de ce mot provient d'un mot signifiant "caché" et s'écrivant avec le caractère chinois voulant dire "fantôme": 鬼 ( Guǐ). Il y a bien longtemps, avant que les esprits soient catégorisés tels qu'ils le sont aujourd'hui, le mot "Oni" était utilisé pour se référer à a peu près toutes les créatures surnaturelles: fantômes, dieux obscurs, youkai effrayants... Au fil des siècles, à mesure que la langue Japonaise se soit formée, les définitions que nous connaissons aujourd'hui pour de nombreux types de monstres ont vu le jour. Aujourd'hui, le mot Oni se réfère généralement à une catégorie spécifique de démons mâles, les démons femelles étant appelées Kijo (鬼女).

    Maintenant que vous avez compris ce qu'était un Oni, nous allons maintenant nous intéresser à différents types d'Oni: les Kijo, les Sazae Oni, les Ushi Oni, les Onikuma et les Onibi.

     

    La version féminine des Oni: Les Kijo (鬼女):

    Le mot "Kijo" est un terme très général désignant "démon femelle". Les plus férus de Kanji d'entre vous auront remarqué que ce mot n'est autre que le résultat de l'apposition des kanji 鬼 (Oni = démon) et 女 (Onna = femme). Pas besoin d'une gymnastique cérébrale intense pour deviner qu'il s'agit de démons femelle. Mais malgré ce qui est écrit dans le titre de cette rubrique, les Kijo ne sont pas vraiment l'équivalent féminin des Oni. En effet, si les Oni ont été rapportés comme étant des démons travaillant à tourmenter les damnés ou à menacer les humains dans le monde des vivants, il n'en est rien pour les Kijo. Celles-ci ne semblent pas avoir de connexion avec l'Enfer ni avec la vie après la mort. Elles travaillent généralement seules et ont leurs propres motivations. De plus, les Kijo et les Oni sont rarement vus ensemble. Nous pouvons d'ailleurs nous poser à juste titre la question du mode de reproduction de ces créatures... si elle se reproduisent!

    Les Kijo ressemblent aux femmes en de nombreux points, même si elles sont généralement hideuses. Comme les Oni, la plupart des Kijo étaient autrefois des humaines. C'est la haine, la jalousie, un sort ou un crime qui ont corrompu leur âme et transformé leurs corps en monstres horribles dont la vue est insoutenable. Certaines ont les yeux rouges ou jaunes, une peau bleue, des cornes pointues et de longues griffes. Les Kijo vivent généralement en autarcie, loin de la civilisation. Elles se retirent généralement dans des grottes, des maisons abandonnées, ou sur les routes de montagne où elles peuvent rencontrer de nombreuses victimes. Les Kijo ont une force surhumaine si on les compare aux humains, mais font pâle figure face à celle des Oni. Néanmoins, ces démons excellent dans la maîtrise de la magie: elles mettent au point de puissants sortilèges tout au long de leur vie et sont capables de faire naître des sorcières et de lancer des malédictions. Mais ce n'est pas tout: elles sont également capables de fabriquer des poisons et des potions sophistiqués ainsi que de créer des illusions.

    Les Kijo peuvent avoir des modes de vie divers et variés: si certaines agissent par vengeance personnelle et d'autres ont des motivations d'ordre politique, il est également tout à fait possible qu'elles restent en retrait et ne soient pas remarquées par les humains pendant des siècles.

      Résultat de recherche d'images pour "鬼女" Les Kijo: quand je vous disais qu'elles étaient hideuses, ce n'était pas une blague...

     

     

    Sazae Oni ( 栄螺鬼):

    Dans la péninsule de Kii, la légende raconte qu'une nuit, une bande de pirates avait remarqué une femme était en train de se noyer. Ils la secoururent, mais bien sûr pas de bon cœur: ces derniers avaient des plans peu joyeux sur l'avenir de la jeune femme. Pourquoi des pirates prendraient une femme sur leur bateau? Tous les pirates s'accordent pourtant à dire que cela porte malheur... Ils voulaient la violer! Ainsi chacun d'eux put coucher avec elle en cette nuit noire. Malheureusement pour eux, la légende disait vrai, car la femme n'était autre qu'un Sazae Oni qui avait changé de forme! Durant la nuit, elle rendit visite à tous les pirates présents sur le bateau et leur arracha les testicules avec les dents. A la fin de la nuit, elle se retrouva alors avec une belle récolte de bourses. Le seul moyen pour les pirates de les récupérer était de payer la rançon imposée par le Sazae Oni. Les pirates, désespérés, se sont alors résignés à accepter l'échange en donnant tout leur or à la créature dans l'optique de récupérer leurs si précieuses "boules d'or", comme les Japonais les appellent.

    Les Sazae Oni sont des monstrueux escargots noir-de-turban (un type d'escargot répandu dans l'Océan Pacifique) hantant les mers. Ils apparaissent les nuits de pleine lune, dansant à la surface de l'eau tels des dragons. L'origine de ces créatures est multiple. D'après une légende, les animaux sont capables de se transformer après avoir atteint un certain âge. Après 30 ans, les escargots noir-de-turban seraient ainsi amenés à se transformer en Youkai dotés de pouvoirs magiques divers. Une autre légende raconte que les Sazae Oni se forment lorsqu'une jeune femme de petite vertu est jetée à la mer. La jeune femme se transformerait d'abord en escargot noir-de-turban, puis en Sazae Oni après de longues années.

    Les Sazae Oni sont capables de changer de forme selon leur bon vouloir. Ils font souvent le choix de se transformer en belle jeune femme pour semer le trouble parmi les marins. En mer, elles prétendent être de pauvres victimes en train de se noyer et crient pour être sauvées avant de trahir leur sauveurs. Lorsqu'elles sont rencontrées sur la terre ferme, elles se déguisent en vagabondes s'arrêtant dans les auberges pour manger les aubergistes durant la nuit.

    Résultat de recherche d'images pour "栄螺鬼"

    Sazae Oni: si vous voyez une jeune fille se noyer: réfléchissez en deux fois!

     

    Ushi Oni (牛鬼):

    Terreurs du Japon de l'Ouest, les Ushi Oni sont des démons vivant près de l'eau. Leur nom signifie littéralement "démon ox" (je rappelle ici à toutes fins utiles qu'un Ox est un bovin couramment utilisé comme animal de trait). Ce terme peut être utilisé pour de nombreux monstres à traits bovins. La plupart des Ushi Oni ont une tête ressemblant à celle d'un Ox mais ont un corps démoniaque. Beaucoup de formes existent: corps d'Ox avec tête d'Oni, tête d'Ox avec corps d'araignée ou de chat.

    En dépit de leur morphologie variable, tous les Ushi Oni ont de nombreuses caractéristiques en commun montrant qu'ils ont la même origine. Ce sont des créatures excessivement cruelles aimant manger les humains. Certains Ushi Oni sont des rôdeurs, attaquant les personnes qui s'approchent de trop près de leurs repaires. D'autres sont des chasseurs, parcourant les cotes à la recherche de proies. Les plus cruels d'entre eux ravagent les mêmes villes encore et encore, infligeant de terribles malédictions ou apportant des maladies. La plupart des Ushi Oni vivent le long des côtes rocailleuses et des plages du Japon de l'Ouest, même si une faible part d'entre eux vit dans les montagnes du Shikoku.

    Les Ushi Oni travaillent souvent en coopération avec d'autres Youkai. La version mi-homme mi-araignée venant de la cote nord de Kyushu et de l'ouest de Honshu fait fréquemment équipe avec des nure onna ou des iso onna, qui usent de leurs charmes pour attirer les hommes près du bord de mer. Lorsqu'ils approchent, l'Ushi Oni bondit sur sa proie et la mord jusqu'à ce que mort s'ensuive. Le repas est ensuite partagé entre les Youkai ayant participé à la chasse.

     

    Image associée

    Un exemple d'Ushi Oni en forme d'araignée

     

     

    Onikuma ( 鬼熊):

     Le terme d'Onikuma désigne des ours ayant vécu durant un temps très long et s'étant transformés en Youkai. Les Onikuma continuent à grandir après leur transformation et atteignent une taille bien plus imposante que les plus grands ours existant naturellement sur Terre. Ceux-ci marchent sur leurs pattes postérieures et sont assez forts pour porter des vaches ou des chevaux. Ils peuvent facilement écarter des rochers que même 10 hommes ne pourraient bouger. Les Onikuma sont si puissants qu'ils peuvent même écraser un singe par la simple force de leur main.

    D'un point de vue comportemental, les Onikuma sont très similaires aux ours ordinaires. Ils vivent au cœur des montagnes, loin des humains et sont nocturnes. Ils chassent ou mangent des animaux morts et sont capables de manger n'importe quoi. En raison de leur nature solitaire, les Onikuma s'aventurent rarement loin de leurs habitats même si comme les ours, ils peuvent aller dans les villages à la recherche de nourriture. Dans ce cas, ils s'aventurent généralement dans les lieux où il est facile d'obtenir de la nourriture, c'est à dire en attaquant le bétail. Les Onikuma sont capables de voler des chevaux et des vaches et de repartir dans la forêt en les tenant en main. Dans ce cas de figure, les villageois n'ont d'autre choix que d'essayer de chasser et tuer l'Onikuma.

    Une tactique spéciale est nécessaire pour chasser un Onikuma. Dans un premier temps, les chasseurs doivent utiliser du bois solide pour construire une structure ressemblant à un tubage de puits rectangulaire. La structure doit alors être recouverte de glycine et insérée de sorte à boucher l'entrée de la tanière de l'Onikuma. Ensuite, des branches et des broussailles sont placées au niveau des ouvertures se trouvant autour de la structure bouchant la tanière. L'Onikuma va les tirer à l'intérieur de la tanière et les empiler au fond pour fabriquer un nid. A mesure que de plus en plus de branches sont insérées, la tanière va se remplir jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de place à l'intérieur. L'Onikuma sera alors contraint de se frayer un chemin en passant à travers la boîte recouverte de glycine. Il sera ensuite transpercé avec une longue lance et tué avec un fusil. Une telle tactique a été utilisée durant l'ère Kyôhô (1716-1736) pour tuer un Onikuma.

     

    Image associée

    Un Onikuma transportant un cheval sur son dos

     

     

    Onibi ( 鬼火):

    Les Onibi, pouvant être rencontrés dans l'ensemble du Japon, sont généralement créés à partir des corps des humains et des animaux, même si personne ne sait pourquoi le processus de création des Onibi a lieu dans certains cas et pas dans d'autres. Une intense rancune provenant d'une personne vivante envers quelqu'un d'autre est un phénomène capable de créer un Onibi.

    Etant donné votre niveau en Kanji, vous aurez deviné les racines du mot Onibi, qui vient des 2 kanji 鬼 (Oni = démon) et 火 (Bi = feu). Une gymnastique cérébrale intense nous permet alors de donner une traduction mot pour mot du terme Onibi: "Démon feu". Les Onibi ressemblent à des petites boules de feu de couleur bleue ou bleu et blanc. Les Onibi de couleur rouge ou jaune sont en revanche beaucoup moins communs. Ces derniers apparaissent souvent en groupe de 20 ou 30 orbes, pouvant mesurer de 3 à 30 cm et flottant à hauteur d’œil. On rapporte qu'ils se montrent le plus souvent pendant le printemps ou l'été, et plus particulièrement les jours de pluie et dans des lieux naturels.

    Les Onibi ne produisent pas beaucoup de chaleur, mais les orbes renferment un danger de nature différente. Les êtres vivants s'approchant de trop près sont parfois encerclés par des douzaines d'orbes qui drainent rapidement la force vitale de leur victimes, ne laissant alors d'elle qu'une carcasse sans vie étendue sur le sol. Dans certains lieux, les Onibi manifestent les visages et même les voix des victimes dont ils ont drainé la force vitale. A Okinawa, il est même dit qu'ils prennent la forme de petits oiseaux. Pendant la nuit, les Onibi sont souvent confondus avec des lanternes: c'est pourquoi de nombreuses personnes ont disparu dans les forêts en se dirigeant vers des lumières fantômes. Les voyageurs doivent également faire attention à ne pas être déviés de leur route par ces feux démoniaques.

     

    Image associée

     Des Onibi dans leur milieu naturel

     

    Voilà pour ce second article sur les Youkai. Aujourd'hui nous nous sommes intéressés aux Oni sous toutes leurs formes. Si certains résident dans les enfers et tourmentent les âmes des humains corrompus, vous avez pu voir que la plupart des Oni vivent dans des endroits bien spécifiques ou non, au pays du soleil levant. La prochaine fois nous aborderons un autre type de Youkai. Vous n'en avez vu qu'une infime partie pour l'instant, nous avons encore matière à en parler! J'espère que cet article vous aura plu et aura éveillé votre curiosité pour le folklore japonais. Comme d'habitude, n'hésitez pas à me poser des questions si vous en avez, je ne vais pas vous arracher les testicules tel un Sazae Oni, ni vous mordre à mort tel un Ushi Oni, ni vous écraser tel un Onikuma, ni drainer votre force vitale tel un Onibi: j'attendrai que vous soyez en enfer pour vous apprendre tous les Kanji de la langue Japonaise...

    En attendant mon prochain article, portez vous bien et amusez vous sur Samurai Neko no Nihongo!

    またね

    侍猫

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires